Début septembre, il a été annoncé que le premier pays couvert par la 5G serait... Monaco. La principauté a en effet rendu public un accord signé avec Free mobile. Le micro-État sera le test grandeur nature adéquate pour cette nouvelle norme. Les besoins sont très forts mais sa faible superficie le rend facile à couvrir.

100 fois plus rapide, 90% moins énergivore

La 5G voit grand ! Les experts prédisent des débits entre 10 à 100 fois plus rapides par rapport à la 4G, très peu de latence, une consommation énergétique considérablement réduite ou encore la possibilité de connecter des dizaines et des dizaines d'appareils à une simple box compatible.

La 5G profitera notamment aux 50 milliards d'objets connectés attendus dans le monde en 2020, ou aux différents services de streaming qui ont le vent en poupe dans de nombreux foyers. Il en va de même pour les voitures sans pilote, qui s'annoncent comme la grande révolution des transports de demain. Avec un réseau très rapide et précis, ces véhicules seront plus sûrs.

A quand la 5G en France ?

Actuellement, de nombreux tests sont en cours dans diverses localités de l'Hexagone. Neuf villes ont été choisies par l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes. Les opérateurs déploient des antennes et des laboratoires pour vérifier la viabilité du réseau. Les premiers déploiements commerciaux pourraient commencer dès 2020, avec une généralisation vers 2023.

Les premiers terminaux compatibles, comme les smartphones, pourraient quant à eux, être dévoilés vers le milieu de l'année 2019.