Pour assurer ma caravane, bien vérifier le poids

Avant de prendre la route, je dois impérativement souscrire une assurance auto qui couvrira a minima ma responsabilité civile en cas d'accident et dégâts matériels et corporels causés aux tiers.

Mon assurance auto habituelle évoluera selon le poids total autorisé en charge (PTAC) de la caravane. L'assurance d'une caravane est nécessaire dès qu'elle est tractée par une voiture, ou si elle est stationnée en dehors de ma résidence.

  • PTAC inférieur à 750 kg : Si ma caravane ne fait pas plus de 750 kg, mon assurance automobile couvre automatiquement cette remorque aménagée. Je dois simplement prévenir mon assureur pour qu'il note la présence de la caravane. Elle n'a d'ailleurs pas besoin d'une immatriculation propre.

  • PTAC supérieur à 750 kg : Dans les cas où ma caravane dépasse les 750 kg, elle est alors considérée comme un véhicule à part entière. Je dois souscrire une assurance spécifique pour elle. Elle aura alors une plaque d'immatriculation, une carte grise et un système de freinage automatique sera installé pour éviter les accidents si jamais la caravane venait à se décrocher de ma voiture !

Si d'ordinaire un permis B suffit pour conduire une auto tractant une caravane, dès que le PTAC de la caravane est supérieur à 3,5 tonnes ou que le poids de la voiture additionnée à celui de la caravane dépasse 4,25 tonnes, je dois être titulaire d'un permis BE. Il s'obtient après une formation de sept heures, si j'ai déjà le permis B.

Quid des assurances complémentaires ?

Pour être couvert au maximum, je dois souscrire une assurance caravane. Classée comme assurance de loisirs, elle va m'offrir des garanties supplémentaires non-négligeables.

On distingue trois types d'assurance caravane :

  • Hors circulation : elle couvre tous les dégâts reçus lorsque ma caravane n'est pas accrochée à une voiture ;

  • En circulation : comme son nom l'indique, elle protège cette fois-ci la caravane lors des trajets ;

  • Vol : je peux souscrire également à cette assurance qui va protéger les biens et les personnes se trouvant à l'intérieur de la caravane.

Concernant la durée d'une telle assurance, si les différentes compagnies d'assurance proposent des contrats différents, mais de manière générale, on retrouve des propositions d'adhésions pour un an, deux mois consécutifs ou encore adaptables aux vacances, notamment scolaires. Pratique pour ceux qui utilisent peu leur caravane ou préfèrent la louer.

Vivre dans ma caravane, quelles assurances ?

Lorsque ma caravane me sert également de lieu de résidence, en plus de la responsabilité civile, je dois contracter une assurance habitation. Exactement comme pour ma maison ou mon appartement. Pour mieux me protéger, les termes du contrat comprendront des garanties contre les incendies, les dégâts des eaux, les catastrophes naturelles, le vol, etc.

Le camping-car, un véhicule comme les autres ?

Prisé par toutes les générations, et récemment les millennials avec l'avènement du van aménagé, le camping-car doit être couvert par une assurance auto.

Mon assurance auto comme pour une caravane couvrira ma responsabilité civile en cas d'accident.

Il est aussi possible de souscrire une assurance qui assurera les dommages dus aux intempéries, au vol ou encore les bris de glace.

Enfin, je peux demander une assurance tous risques, qui me couvre également en tant que conducteur des dommages que je pourrais subir derrière le volant.

Plusieurs types de garanties peuvent s'ajouter dans mon contrat d'assurance auto :

  • La garantie assistance comprend le remorquage en cas de panne ;

  • La garantie accident couvrent les frais de réparation ;

  • La garantie objets transportés ; ces véhicules étant de vraies petites maisons, il y a bien des choses à protéger ! Les objets que je souhaite couvrir doivent d'ailleurs être précisés à l'assureur.

Quand l'âge entre en considération

Alors que j'ai tout à fait le droit de conduire un camping-car dès mes 18 ans avec un permis B (si celui-ci a un PTAC inférieur à 3,5 tonnes), les assureurs peuvent refuser la souscription d'un contrat !

En effet, si j'ai moins de 25 ans ou que je détiens mon permis depuis moins de trois ans, les compagnies d'assurance sont en droit de refuser de me couvrir, mon profil étant considéré à risque ! Pour celles qui m'accepteront, je dois m'attendre à payer une franchise majorée.

Et à l'étranger ?

Il existe des zones de circulation dont les assureurs se servent pour évaluer leurs tarifs et la validité de leur couverture. Avec une assurance classique, je suis généralement couvert dans l'Union Européenne, mais je dois bien vérifier au verso de ma carte verte (carte internationale d'assurance automobile) la liste effective des pays où mon assurance est valide.

Cette assurance dure en moyenne 90 jours, au-delà desquels je devrai souscrire une nouvelle assurance.

Si le pays où je souhaite voyager n'est pas compris dans la liste, les assureurs proposent des contrats spécifiques durant aussi 90 jours.