Je ne peux pas modifier mon taux :

Faux : Le taux de prélèvement est calculé à partir de ma déclaration de revenus faite au printemps. Mais je peux choisir un taux neutre, pour plus de confidentialité auprès de mon employeur. Dans l'année, le fisc vérifiera mes revenus et ajustera les montants que je dois ou que l'administration fiscale doit me rembourser, en fonction de mes revenus réels. Je peux également procéder à la modification de mon taux si je suis en couple. Le fisc va me proposer un taux unique inhérent à mon foyer fiscal, mais pour plus d'équilibre, si les revenus de chaque membre ne sont pas égaux, je peux opter pour un taux individualisé.

Je vais gagner moins d'argent

Faux : Si la somme que je toucherai tous les mois sera moins importante, je ne vais pas pour autant gagner moins d'argent. Le principale changement sera que je ne verserai plus directement au fisc mon impôt mais par l'intermédiaire de mon organisme payeur. Si bien que sur un an, je ne toucherai pas moins d'argent.

Je ne vais pas payer d'impôts pour mes revenus 2018

Vrai : On peut, en effet, qualifier 2018 d'année blanche pour l'impôt sur le revenu. Au printemps 2019, je vais déclarer mes revenus 2018, comme chaque année, sauf qu'aux sommes que je devrai, sera soustrait un "un crédit d'impôt modernisation du recouvrement" (CMIR) correspondant à la totalité de mon impôt dû. Ce dispositif éphémère a été instauré pour éviter que je sois prélevé deux fois en 2019. Mais attention, le CMIR ne s'applique pas sur tous mes revenus. Certains revenus considérés comme exceptionnels resteront imposables.

Je vais payer plus d'impôts

Faux : Avec le prélèvement à la source, mon impôt sera calculé en fonction d'un taux déterminé lors de ma déclaration de revenus. Ce taux prendra en compte toutes les données fiscales de mon foyer, comme les avantages sous forme d'abattement, la déduction des pensions alimentaires, etc. Concrètement, ce taux de prélèvement sera assez proche du taux moyen d'imposition que j'ai pu avoir en 2017, si mes revenus n'ont pas augmenté, je ne paierai pas plus d'impôt sur le revenu en 2019.

Je ne pourrai plus emprunter autant

Faux : Si les sommes reçues chaque mois sur mon compte seront moins importantes, ma capacité d'endettement ne sera pas impactée. La règle de 33 % d'endettement continuera à s'appliquer sur mes revenus nets avant prélèvement de l'impôt. Ainsi, je pourrai emprunter les mêmes sommes qu'auparavant, si mes revenus n'ont pas évolué, bien sûr.

Mes revenus exceptionnels resteront imposés en 2018

Vrai : Par revenus exceptionnels, on entend, les indemnités de licenciement, les primes, les allocations de réinsertion, etc. Ces prestations, susceptibles de n'être versées qu'une seule fois, resteront imposées malgré le crédit d'impôt "modernisation du recouvrement" (CIMR), qui ne concernera que les revenus réguliers. Toutefois, ils ne seront pas imposés selon la tranche marginale d'imposition, comme d'ordinaire, mais selon le taux moyen de l'ensemble de mes revenus.