Les drones représentent une forte tendance actuelle, avec quelques entreprises de livraison, (comme Amazon) qui commencent aussi à y développer un usage professionnel.

10. Anticiper vos besoins

Il est important de bien définir vos besoins, avant de dépenser plusieurs centaines d'euros dans l'achat d'un drone. Initialement prévus pour un usage militaire, la version "atténuée" des drones que l'on connaît aujourd'hui vise deux grands axes : l'usage personnel ou professionnel. Les prix et les caractéristiques ne seront pas les mêmes...

9. Se fixer un budget

Il ne faut pas oublier que, malgré nos avancées technologiques, un drone solide (avec un minimum d'autonomie) vous coûtera entre 250 et 500 euros. Ce n'est pas le genre de somme que l'on investit à la légère, sachant qu'il faut souvent compter quelques dépenses supplémentaires...

8. Commencer par un petit modèle

Comme pour toutes les disciplines, il est important d'y aller progressivement. Commencez par vous procurer un modèle de drone simple à manipuler. Gardez à l'esprit que si vous décidez d'avancer vers la gamme supérieure, vous pourrez toujours revendre votre premier modèle sur internet.

7. Avoir des pièces de rechange

Afin de ne pas être limité, en termes d'autonomie de vol, il est important de vous acheter une ou deux batteries de rechange (ou un gros paquet de piles). Même traitement pour les hélices, qui ont tendance à se casser si le drone s'écrase (surtout pendant les phases d'entraînement).

6. Entretenir son appareil

N'oubliez pas que les drones sont des appareils complexes et fragiles, qui se brisent facilement s'ils sont mal manipulés. En l'occurrence, il est essentiel de dépoussiérer votre drone régulièrement (la poussière, combinée à l'humidité, peut rouiller une partie des circuits internes). D'ailleurs, effectuez un petit contrôle technique après chaque vol, histoire de s'assurer que tout fonctionne correctement...

5. Apprendre à s'en servir

Bien entendu, il est essentiel d'apprendre à vous servir de ce petit bijou technologique, et plusieurs options existent... La plus viable reste les simulateurs de vol, disponibles sous forme d'application, qui vous permettent d'apprendre à piloter (et à vous habituer aux commandes inversées) sans risquer de détruire votre appareil.

4. Faire attention au revendeur

Ne faites pas aveuglément confiance à tous les commerçants, et assurez vous d'obtenir une garantie, à l'achat de votre drone. Chasser les prix les plus bas ne jouera pas toujours en votre faveur ! Gardez un oeil sur les marques et les modèles les plus fiables...

3. Déchiffrer les fiches techniques

Avant de passer à la caisse, il faut bien comprendre ce que vous achetez. L'ergonomie, le voltage des batteries, la définition de l'image... Tout à son importance, et il faut y être préparé. Au cas échéant, référez vous à un vendeur qualifié.

2. Connaître les législations

La loi est impardonnable, avec ce type d'appareil. En effet, vous risquez une arrestation (et une amende) si vous faites voler votre drone sans autorisation au milieu d'une place publique, ou au-dessus d'un bâtiment gouvernemental. Renseignez-vous, ça vous évitera un sacré paquet de problèmes !

1. Respecter le droit à l'image

Enfin, la règle primordiale à suivre (en tout temps) est le respect de la vie privée. Là encore, les forces de l'ordre n'auront aucune pitié si votre voisine porte plainte pour voyeurisme... Au-delà des amendes, vous risquerez potentiellement un séjour en prison (jusqu'à 15 ans, si la victime est mineure). Ne filmez donc personne à leur insu, surtout si vous partagez votre contenu sur les réseaux sociaux.