La navette fluviale

Si vous habitez dans une commune traversée par un cours d'eau important, vous avez peut-être la chance d'avoir une navette fluviale à disposition. À Paris, Lyon ou encore Bordeaux, vous pouvez traverser la ville en évitant les bouchons et la pollution. Évidemment, vous ne pouvez pas aller où vous voulez, mais cela peut vous avancer grandement et vous découvrez les environs sous un nouvel angle. Les prix varient en fonction des métropoles. Dans la capitale par exemple, comptez 60 euros par an, tandis que le service est inclus dans la carte des transports lyonnais.

Le monocycle électrique

Il ne s'agit pas ici de l'engin utilisé fréquemment par les clowns dans les cirques, mais plutôt de son lointain cousin. Le monocycle électrique ressemble à une grosse mallette sur laquelle sont fixés des repose-pieds, mais pas de selle. Cet objet se contrôle à la force des mollets en se penchant du côté de la direction souhaitée. Pour accélérer ou ralentir, penchez-vous en avant ou en arrière. Selon les modèles, vous pouvez aller entre 15 et 25 kilomètres par heure, soit plus vite qu'un bus en heure de pointe. Comptez entre 400 et 1 000 euros l'unité.

La trottinette

Grand classique de notre enfance, la trottinette reconquiert aujourd'hui le coeur des actifs, jeunes et moins jeunes. Avec elle, vous n'aurez plus à piétiner sur les trottoirs bondés et dans les couloirs du métro en heure de pointe. À vous les pistes cyclables et la liberté d'avancer à la vitesse que vous voulez ! Faites toutefois attention aux autres trottinettes, aux vélos et éventuellement aux voitures. Pour un modèle de bonne facture, vous débourserez entre 60 et 100 euros.

Le téléphérique

Quand vous pensez au téléphérique, les vacances au ski vous viennent à l'esprit plutôt que le travail. Mais certaines villes en France disposent d'un tel transport en commun ou projettent d'en installer un. Ainsi, Grenoble est tributaire du plus ancien téléphérique au monde. D'une longueur de seulement 700 mètres, il sera rallongé de plus de 3 kilomètres et 5 stations d'ici 2021. Brest ouvrira le sien à l'automne 2016, qui reliera deux quartiers séparés par un plan d'eau. En région parisienne, Créteil et d'autres communes alentour se sont unies pour faciliter les déplacements grâce à une ligne d'environ 4,5 kilomètres de long. Le projet doit voir le jour en 2022.