Qu'il s'agisse de mon tout premier achat ou du renouvellement de ma voiture vieillissante, il est souvent nécessaire d'obtenir un (petit) coup de pouce pour concrétiser l'achat d'une voiture.

#1 Je définis mon budget

Comme pour toute opération financière d'envergure, l'achat d'une nouvelle voiture nécessite un minimum de travail préalable. Première étape : définir mes besoins réels. Pourquoi ai-je besoin d'une voiture ? Dans quelles circonstances vais-je l'utiliser : usage urbain régulier ? Déplacements en famille ? De combien de places ai-je réellement besoin ? L'objectif est de trouver un modèle qui réponde à ces besoins, tout en s'insérant dans mon budget. Pour éviter les tracas financiers, je raisonne en capacité d'endettement. Une bonne règle à retenir : mes mensualités ne doivent en aucun cas dépasser 33% de mes revenus mensuels.

#2 Crédit personnel ou crédit affecté ?

En faisant mes recherches, je peux me tourner vers deux grandes catégories de crédits auto.

  • Le premier est le crédit personnel. Il présente l'avantage de la souplesse, puisque je peux le dépenser à ma guise : rien ne m'empêche d'utiliser une partie de l'argent (ou même la totalité) pour m'offrir autre chose. Mais ce type de prêt est généralement plus coûteux.
  • Le deuxième est le crédit affecté. Là, les règles du jeu sont claires : ce montant est dédié à l'achat d'un bien précis – en l'occurrence ma nouvelle voiture. Ce type de crédit est encadré par certaines règles : sa valeur est forcément inférieure à 75 000 euros, et sa durée est de 3 mois au minimum.

#3 Je compare, je compare, je compare

La banque n'est pas le seul établissement à pouvoir me délivrer un crédit auto : certains concessionnaires proposent également ce type de service. Pour être sûr de faire le bon choix, je ne m'arrête pas à la première offre que je rencontre. Je sélectionne de préférence au moins trois offres, dont je compare les différents termes. Attention : pour un montant donné, plusieurs facteurs entrent en ligne de compte dans mon choix : le taux d'intérêt bien sûr, qui détermine le montant des mensualités et la durée de remboursement, mais aussi les frais de dossier qui peuvent représenter une somme importante, ainsi que l'assurance obligatoire de mon prêt.

#4 Offres spéciales : méfiance

Certains établissements peuvent me proposer des offres spéciales, comme le prêt relais (qui permet d'acheter une nouvelle voiture avant d'avoir vendu l'ancienne). Je garde la tête sur les épaules et je reste prudent face à ces crédits, souvent plus coûteux que les prêts classiques.

#5 Je lis attentivement le contrat

Certaines publicités font miroiter des taux particulièrement bas. Attention aux mauvaises surprises : ces offres masquent souvent un taux limité dans le temps, qui augmente après quelques mois. C'est pourquoi je fais attention à étudier attentivement toutes les clauses écrites dans mon contrat. Pour éviter les déconvenues, je demande à mon interlocuteur le taux annuel effectif global (TAEG) : celui-ci tient compte de tous les frais imposés par l'établissement financier.