Hello

Dossier: Bourse : actions, portefeuille et culture générale

5 idées reçues sur la bourse
5 idées reçues sur la bourse

5 idées reçues sur la bourse

Quelles sont les origines de la bourse ?

Quelles sont les origines de la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

5 idées reçues sur la bourse

Il n'est pas nécessaire d'investir autant lorsque je débute en bourse.
Il n'est pas nécessaire d'investir autant lorsque je débute en bourse.

Trois krachs ces quinze dernières années, trois millions d'actionnaires en moins en France entre 2003 et 2011... Les Français auraient-ils peur de la bourse ? Le tableau n'est pourtant pas si noir : voici 5 idées reçues sur la bourse.

C'est trop compliqué

Warrant, stock-option, SRD... Le vocabulaire utilisé dans la presse et les sites internet spécialisés peut sembler incompréhensible au premier abord. C'est pourquoi, avant de me lancer en bourse, je dois me familiariser avec les termes et le fonctionnement des marchés, par exemple en ouvrant gratuitement un portefeuille fictif chez un courtier en ligne.

Il faut beaucoup d'argent

Je n'ai pas besoin de centaines de milliers d'euros pour investir en bourse. Il en suffit de quelques milliers pour posséder un portefeuille suffisant et commencer à engranger des plus-values confortables. Si j'investis moins, je risque de ne pas pouvoir faire face aux frais (de courtage, de garde...) prélevés par mon courtier, ni aux éventuelles moins-values.

Investir 2 000 euros répartis entre quatre ou cinq valeurs différentes est un bon début. Je peux ensuite déposer un peu d'argent chaque mois, quelques centaines d'euros, sur mon compte-titres pour augmenter ma mise de départ. En revanche, je ne dois pas avoir besoin de cet argent à moyen ou long terme.

C'est trop risqué

Investir en bourse est évidemment un risque. Tous les produits ne présentent toutefois pas le même niveau de péril. Si j'acquiers des produits spéculatifs comme les warrants ou les options sans savoir précisément ce qu'ils représentent, j'ai effectivement plus de chance de perdre mon argent.

À l'inverse, si j'achète des actions d'entreprises que je connais bien et dont j'ai évalué les perspectives de croissance ou des parts d'un fonds de placement, la probabilité que j'en tire une plus-value confortable à moyen ou long terme est élevée.

 Je n'ai pas non plus besoin d'autant d'écrans.

Je n'ai pas non plus besoin d'autant d'écrans.

C'est réservé aux spéculateurs

Ceux que l'on appelle "spéculateurs" sont les traders qui prennent des positions à court terme, jusqu'à plusieurs fois par jour. Ils gagnent de l'argent en profitant de fluctuations minimes des cours et en tentant de prévoir l'évolution des valeurs.

Ils participent au bon fonctionnement des marchés financiers en favorisant leur liquidité. Le rythme élevé auquel ils passent des ordres me permet en effet d'acheter et de vendre plus facilement mes actifs et au prix que je souhaite, le plus souvent. Sans eux, les cours évolueraient beaucoup moins vite, dans un sens comme dans l'autre.

C'est un métier à plein temps

Je n'ai pas besoin de vérifier constamment le cours de mes valeurs si je ne compte pas devenir trader. Dans le cas d'un investissement à moyen ou long terme, faire un point quotidien après la clôture de la bourse est amplement suffisant. Je peux ensuite ajuster mes positions en conséquence.

Finalement, si je ne souhaite pas m'investir personnellement dans la gestion de mon portefeuille boursier, je peux la déléguer à un courtier. Il me fournira régulièrement des synthèses sur son évolution.

Les news Lifestyle Lifestyle

Famille

Les avantages de faire la sieste au bureau

Lire l'article
Lifestyle

Galileo, tout savoir sur le GPS européen

Lire l'article
Lifestyle

4 choses à savoir sur les jardins familiaux

Lire l'article
Lifestyle

Brexit, ces Britanniques qui veulent se faire naturaliser

Lire l'article