On oublie souvent qu'au 18e siècle, l'Île-de-France produisait une énorme quantité de vin destinée à l'exportation, et surtout aux tables royales. Malgré une baisse de régime depuis la deuxième guerre mondiale, la région vous réserve encore bien des surprises !

5. Vignoble d'Argenteuil (Val d'Oise)

A l'époque de la révolution française, les vignobles d'Argenteuil recouvraient plus de 1000 hectares de terrain ! C'était la plus grande production viticole de France, mais le vin n'était pas réputé pour sa qualité... Au 19e siècle, la ville fait l'ultime tentative de planter du Gamay (un raisin qui n'était pas adapté au climat). La cuvée était si mauvaise qu'on l'a surnommée "Piccolo", d'où vient le terme "picoler".

4. Clos Saint-Juliénas (Paris)

Ce lieu n'est pas difficile à manquer, car il s'agit du plus petit vignoble de Paris. En effet, le Clos Saint-Juliénas ne possède que 10 ceps de vigne. Il se situe dans le 6e arrondissement, dans un square près de l'église de Saint-Germain des Prés. Depuis 1992, les chevaliers de la "Confrérie de Saint-Juliénas" se réunissent pour une dégustation annuelle.

3. Vignes de Saint-Germain-Le Pecq (Yvelines)

En 1999, avec plusieurs autres communes d'Île-de-France, Saint-Germain-en-Laye a réhabilité son vignoble. Ce sont plus de 1820 pieds qui ont été plantés, sur une surface de 2000 mètres carrés. Leur cuvée de pinot noir est assez populaire, auprès de la population locale. Les conditions climatiques et géologiques sont idéales pour un vin rouge. Profitez des vendanges pour aller donner un coup de main aux viticulteurs, c'est ouvert au public !

2. Vignes du Bel Air (Seine-Saint-Denis)

Les vignes nocéennes de Neuilly-Plaisance, de la même façon que le vignoble d'Argenteuil, cherche à se défaire d'une réputation peu flatteuse. C'est chargé d'histoire, que ce domaine a vu un nouveau jour en 1993. Dans les environs de Fontainebleau, les producteurs y ont planté près de 800 mètres carrés de ceps. Un an plus tard, leur cuvée de Chardonnay tient son pari, et offre un cru plus qu'honnête à la population francilienne.

1. Chemin des Vignes (Yvelines)

Situé à Issy-les-Moulineaux, le "Chemin des Vignes" propose une expérience assez unique en son genre. Des centaines de personnes s'y rendent, à chaque mois de novembre, pour y déguster la cuvée annuelle de Beaujolais Nouveau (accompagnée de concerts, d'animations, d'acrobates...). Lucien Legrand, premier propriétaire des lieux, a su voir une belle opportunité dans les galeries sombres et humides de l'avenue Verdun. C'est un lieu idéal pour le stockage du vin. Depuis, son fils a repris le flambeau, et le succès de leur cave se poursuit.