L'argent liquide chez soi = risque financier zéro

Bas de laine ou matelas ? Peu importe l'expression que l'on choisit, elle décrit la même chose : l'accumulation de liquide chez soi, au chaud. Dans le jargon financier, on parle de "thésaurisation", cette tendance à garder ses sous chez soi, à l'abri des marchés et même des comptes bancaires.

En ne plaçant pas d'argent dans des valeurs mobilières ou des livrets d'épargne, je ne prends aucun risque... en tout cas financier. Pas de souci de krachs boursiers ou de moins-values ! Je reste aussi à l'abri des changements de taux d'intérêt dans les banques. La rémunération de mon argent est de zéro mais au moins, elle est stable !

Mais y a-t-il tout de même des risques ? Si je veux garder de l'argent liquide chez moi, j'ai le droit, mais mieux vaut prendre quelques mesures de sécurité (alarme, coffre-fort...). En conservant de l'argent chez moi, je cultive quand même l'appât n°1 d'un cambrioleur.

Dans ce cas, mieux vaut prendre toutes les précautions nécessaires pour protéger mon logement contre le cambriolage...

Avoir de l'argent chez soi est utile pour payer en espèces mais...

Mais au fait, pour quelle raison accumuler des liquidités chez soi ? Souvent, les personnes concernées déclarent qu'elles aiment avoir des espèces à leur disposition. Bon à savoir : le paiement en espèces répond à des règles précises.

  • Il est interdit pour des montants supérieurs à 3 000 euros à verser dans des magasins ou en paiement d'une prestation d'entreprise. A partir du 1er septembre 2015, ce plafond sera abaissé à 1 000 euros,
  • Un salaire ne peut pas être versé en espèces s'il est supérieur à 1 500 euros par mois,
  • Si j'achète un terrain ou un logement, je peux payer en pièces ou billets jusqu'à 10 000 euros,
  • En-dessous de ces plafonds, je ne peux pas me voir refuser mes espèces lors d'une transaction.

Les obligations de la conservation d'argent à domicile

Dès que les sommes gardées chez moi deviennent importantes, il faut les déclarer au fisc. Il n'est donc pas nécessaire d'aller jusqu'à lui signaler les quelques pièces qui traînent dans la commode !

En cas de transaction entre particuliers pour des besoins non professionnels, le paiement en espèces ne m'exonère pas de l'éventuelle obligation de déclaration des plus-values réalisées.

Par ailleurs, l'obligation de déclaration s'applique lorsque je passe la douane : si je rentre ou sors de France avec au moins 10 000 euros en liquide, je dois remplir un formulaire spécial.