Chauffage qui ne fonctionne pas, problème d'étanchéité... Il existe des recours si vous avez découvert un vice-caché, mais les procédures sont longues et compliquées. Pour éviter cet écueil, il vaudra mieux prendre toutes les précautions, même si le vendeur aura pour obligation de me fournir un diagnostic immobilier, et essayer de traquer les vices cachés...

1. État du bâti

Murs, plafonds et planchers... Tous ces éléments du logement devront être inspectés. Il faudra se poser plusieurs questions et établir un diagnostic, notamment sur les fissures, qui pourraient traduire un problème au niveau des fondations. Attention, toutes les fissures ne signifient pas forcément qu'il y a des défauts dans la structure des fondations.

2. Toiture

Si j'en ai la possibilité, il faudra penser à visiter les combles et vérifier si la charpente bois est toujours saine. En d'autres termes, je devrai vérifier qu'elle a n'a pas été mangée par des termites et qu'elle n'est pas humide. Pour cela, je dois toquer sur la charpente et m'assurer qu'elle ne sonne pas creux. L'état de la toiture est un élément important à vérifier également. Je dois savoir si elle est suffisamment étanche et voir s'il y a des traces de coulures (qui signifieraient qu'il y a des fuites).

3. Éventuelles traces d'humidité

Les signes d'humidité dans une maison se révèlent sous différentes formes. Il faudra user de mes trois sens pour en détecter : la vue (tâches, moisissures ou encore présence de salpêtre), l'odorat et le toucher. En effet, si le mur donne l'impression de se désagréger en le touchant, ou encore, s'il est froid et humide, cela peut signifier que le logement est humide. Il ne faudra pas non plus oublier le revêtement extérieur, qui peut également trahir des problèmes d'humidité. Enfin, je dois savoir si ce phénomène est constant ou s'il s'agit d'un phénomène provisoire.

4. Électricité

Je devrai vérifier la présence de prises terres et de protections. Cela représente une condition primordiale pour qu'il n'y pas de risque d'électrocution. En effet, les prises et le compteur électrique doivent être équipés de la tige de terre (borne métallique) et de deux pôles femelles équipées d'obturateurs (clapet en plastique qui se décalent lorsqu'on branche un appareil). Vérifier les installations électriques me permettra également de savoir si je devrai engager des travaux car, si aucune modification n'a été faite dans le logement depuis 1991, une remise aux normes complète s'imposera.

5. Plomberie

Les installations d'assainissement et d'eau devront également être inspectées si je souhaite traquer les vices cachés. Je devrai penser à vérifier le système d'eau chaude, les robinets, le fonctionnement de l'eau froide, les sorties d'évacuation et l'emplacement de la fosse sceptique. Je ne dois pas non plus hésiter à demander quand a été effectuée la dernière vidange et même à vérifier la facture correspondante, s'il le faut.

6. L'isolation

L'isolation fait également partie des points essentiels à vérifier avant l'acquisition d'un bien. L'année de construction du logement est une information importante à considérer. En effet, avant 1974, les logements n'étaient soumis à aucune réglementation thermique ou d'isolation. Il y aura donc de fortes chances que ces habitations construites avant cette date se révèlent énergivores. Lors des visites, je devrai aussi regarder attentivement les fenêtres et les portes. L'isolation phonique est également un point important. Pour vérifier qu'il n'y pas de défauts à ce niveau-là, il sera important d'effectuer plusieurs visites et à différents moments de la journée. Il ne faudra pas non plus hésiter à questionner les voisins sur d'éventuels nuisances sonores.

7. L'environnement

Lorsque j'achète un logement, je l'achète aussi généralement pour son environnement. Avant de conclure la vente d'une maison, il ne faudra pas oublier de prendre en compte le cadre. Par exemple, pour les nuisances sonores, je devrai vérifier qu'il n'y a pas de routes bruyantes à proximité de l'habitation.

8. Permis de construire

Concernant les vices administratifs, il faudra m'assurer également qu'un permis de construire ou une déclaration préalable pour un équipement ou une extension a été établi. Il se peut, en effet, que l'ancien propriétaire ait entrepris des travaux, pour construire une véranda ou encore une piscine. Pour vérifier la conformité des travaux réalisés, je me rapproche de la maire.

9. Et pour l'achat d'un appartement ?

Pour l'acquisition d'un appartement, les éléments évoqués ci-dessus seront également à prendre en compte. La vérification de la solidité du bâti ne sera pas possible, mais il ne faudra pas hésiter à examiner les parties communes, comme les halls d'entrée, les cours ou les jardins. Je pourrai prendre connaissance du règlement de copropriété pour vérifier qu'il ne présente pas trop de contraintes.