Je dois bien choisir mes sites de ventes en ligne

Dès que j'ai pris la décision de faire un achat sur internet, je dois encore trouver la plateforme qui convient. Certains sites sont spécialisés dans certains biens, d'autres sont plus généralistes. Je peux aussi opter pour des méthodes alternatives comme le troc en ligne ou encore les enchères.

Dans tous les cas, je dois choisir un site sécurisé. Pour m'en assurer, un coup d'oeil sur la barre d'adresse de mon navigateur internet suffit ! Si une clé ou un cadenas apparaît, je peux faire mes emplettes en toute sécurité. Même chose si l'URL du site commence par "https", et non seulement "http".

Je peux faire confiance aux avis des internautes

De plus en plus, Internet fonctionne sur le modèle de la communauté. Les internautes donnent leurs avis, participent à des collectes en ligne sur le mode du crowdfunding, écrivent sur des forums... Un petit tour sur ces plateformes permet d'avoir une idée de la qualité d'un site de vente en ligne. Même si les internautes peuvent toujours se tromper, leurs avis ont souvent de l'intérêt.

Je ne dois jamais donner mon code bancaire

Le code secret de ma carte bancaire sert seulement à faire des achats en magasins ou pour retirer de l'argent dans des distributeurs. Je ne dois jamais l'écrire sur internet pour acheter un bien en ligne ! Et surtout, aucun commerçant online ne doit me le demander ! En général, lorsque je m'apprête à régler mon achat sur un site, je dois écrire les 16 chiffres de ma carte, sa date d'expiration et le cryptogramme à 3 chiffres au dos.

Je ne dois pas me faire avoir par des annonces "trop belles"

Attention aux promos alléchantes ! Des réclames trop belles pourraient bien attirer des consommateurs pressés. Il est important de s'adresser à des plateformes (re)connues et d'étudier de près les descriptifs des biens. Si les notices sont truffées de fautes d'orthographe, mieux vaut aller voir ailleurs !

Il est aussi important de bien regarder les frais. Bien sûr, si je décide d'acheter un bien en ligne, je devrai payer le prix demandé. Mais je pourrai aussi avoir à payer des frais de port, une "éco-participation" ou encore diverses taxes et garanties.

Je dois faire attention aux liens reçus par mail

Si je n'ai pas de site de e-commerce de prédilection, je peux être tenté de céder aux liens reçus par mail. Nous avons tous dans nos boites mail ou nos Indésirables des messages de réclames. Mais ils peuvent cacher des pièges !

Des pirates du Net peuvent se faire passer pour des enseignes ou des organismes officiels pour essayer de récupérer nos informations bancaires. L'autre stratégie consiste à proposer un lien qui envoie un virus dans l'ordinateur lorsque l'on clique dessus.