Si je souhaite acheter une nouvelle voiture, les concessionnaires automobiles proposent une formule : la location avec option d'achat. Il s'agit d'un contrat, généralement d'une durée de 4 ans, qui me permet d'obtenir un véhicule neuf et qui intègre toutes les prestations liées à l'entretien, à l'exception des pneus.

La LOA présente des avantages non négligeables

En optant pour la LOA, je bénéficie de nombreux avantages. Tout d'abord, je me retrouve au volant d'un véhicule neuf qui est garanti pendant toute la durée du contrat. Cela signifie que si j'ai le moindre le pépin, je peux amener ma voiture chez le concessionnaire et ce dernier fera toutes les réparations nécessaires sans que je n'ai à débourser le moindre centime. Ce qui implique que, hormis les frais de carburant, je sais exactement combien ma voiture va me coûter : précisément le montant des mensualités. Lorsque la LOA arrive à son terme, je peux :

  • Rendre la voiture et signer une nouvelle LOA, je repars alors avec un nouveau véhicule neuf, ce qui me permet éventuellement de changer de gamme.
  • Devenir propriétaire du véhicule en faisant jouer l'option d'achat. Je n'ai alors qu'à régler le solde, qui prend en compte l'usure du véhicule. Autrement dit j'achète la moitié d'un véhicule neuf en réglant les mensualités et je paye l'autre moitié comme s'il s'agissait d'un véhicule d'occasion.
  • Revendre la voiture à un autre particulier. Dans la plupart des cas je réaliserai une plus-value puisque le véhicule aura été parfaitement entretenu.

Mais aussi des inconvénients

Je dois tout de même faire attention à certains points, car la LOA présente des inconvénients. En effet, lors de la signature du contrat, je définis avec le concessionnaire un nombre forfaitaire de kilomètres à effectuer par an, bien souvent 15 000. Si j'utilise ma voiture régulièrement je devrais augmenter ce forfait mais cela augmentera également le montant de mes mensualités. De plus, si je dépasse le nombre de kilomètres autorisés je devrais payer des pénalités de dépassement qui sont en générale assez lourdes.

Un autre élément dont je dois tenir compte est le fait qu'il faut rendre le véhicule "en l'état". Pour respecter cet engagement, le constructeur m'impose des visites de contrôle assez fréquemment. Enfin, dans la grande majorité des cas, le prix des mensualités sera toujours plus élevé que pour un crédit traditionnel.

Dois-je sauter le pas ?

Pour savoir si un contrat de LOA est plus intéressant sur le plan financier qu'un crédit classique, je dois prendre en compte plusieurs éléments :

  • Dans les deux cas : mon apport initial, le coût des mensualités et le montant de la reprise de mon ancienne voiture.
  • Pour la LOA : le coût de l'entretien obligatoire et le nombre de kilomètres autorisés par an.
  • Pour le crédit classique : le coût de l'extension de garantie ainsi que le taux et la durée de l'emprunt.