Airbnb proposerait aux propriétaires de toucher leurs revenus via une méthode de versement qui "permettrait d'échapper aux radars de l'administration fiscale", écrit 'franceinfo'. En effet, la plateforme de location mettrait à leur disposition une carte bancaire, émise depuis Gibraltar, qui permet d'éviter d'avoir à déclarer les revenus de locations. Les propriétaires se partageraient ce bon plan depuis trois ans maintenant, selon le site.

Auparavant, le géant américain avait déjà été épinglé pour des soupçons d'optimisation fiscale ou pour des locations illégales. En août 2017, 'Le Parisien' avait affirmé que la plateforme n'aurait payé que 92 944 € d'impôts en France en 2016, grâce à des factures encaissées en Angleterre et en Irlande.

Airbnb dément pousser à tricher

Le site délivrerait ainsi une carte rose (comme le couleur du logo du site) Mastercard, permettant d'effectuer des paiements et des retraits d'argent en France, comme n'importe quelle autre carte bancaire. Elle est délivrée par une société américaine, Payoneer, avec qui le site a passé un accord depuis 2014. Ainsi, le propriétaire d'un bien en location sur Airbnb peut virer directement les sommes sur son compte en banque et ainsi, ne pas déclarer ses gains. La plateforme de location confirme avoir bien proposé ce système, mais a affirmé également que "de nombreuses entreprises dans le monde" font de même. En effet, 'franceinfo' précise que d'autres sociétés, comme Amazon et Cdiscount, proposent également aux vendeurs d'être payé sur un compte Payoneer.

Airbnb a tenu également à affirmer qu'il rappelle à ses hôtes, lors de leur inscription, qu'"ils doivent respecter leurs obligations fiscales". La plateforme de location ajoute qu'elle "envoie un rappel fiscal aux hôtes chaque année pour qu'ils sachent exactement combien de revenus ils doivent déclarer à l'administration fiscale".