L'Angleterre peut dire merci à sa famille royale

Le 19 mai 2018, Meghan Markle et le prince Harry se sont unis par les liens du mariage. L'effervescence autour des deux tourtereaux était palpable, en particulier chez les commerçants. En effet, les mariages princiers britanniques sont un véritable événement planétaire, et provoquent bien souvent une augmentation fulgurante du chiffre d'affaires des commerçants. Goodies, tasses, cuillères, clochettes, on trouve de tout à l'effigie du couple princier et ce depuis des mois maintenant. L'affluence de la ville de Windsor, où s'est déroulé le mariage, a explosé sur ce week-end. Le cabinet de consultant Brand finance prévoyait un afflux de plus de 350000 touristes dans la petite ville de 30000 habitants. Cette explosion de l'affluence est une aubaine pour tous les commerçants, qui ont profité de cette union princière depuis le début du mois de mars. D'après une étude de ce même cabinet, les retombées économiques du mariage princier devraient avoisiner 1,15 milliards d'euros. A lui seul, le secteur touristique devrait engranger 330 millions d'euros.

Des touristes en masse et des prix qui gonflent

Les grands artisans de ce business ultra lucratif sont bien évidemment les touristes. Ils se sont déplacé t en nombre pour le mariage du plus jeune frère de William, qui en était le témoin. Parmi eux, rares étaient ceux qui sont repartis sans leur souvenir à l'effigie du couple. Les commerçants l'avaient bien compris et n'ont pas hésité pas à gonfler les prix. Une simple tasse du couple princier est vendue aux alentours de 30 euros, une assiette 50.

En dehors des commerçants, c'est toute l'économie britannique qui se frotte les mains. En effet, les touristes viennent, achètent, mais ont aussi besoin de dormir et de payer les transports pour se déplacer. La compagnie Eurostar a d'ailleurs vu le nombre de passagers en direction de Londres augmenté de 24 % sur le week-end du 18 et 19 mai. De nombreux particuliers ont décidé eux aussi de profiter du mariage princier en louant leurs logements, à des prix pour le moins élevé. La popularité de la future mariée est telle que chacun de ces gestes, chacune de ces actions suscite un pic pour l'économie britannique. Les exemplaires du manteau blanc qu'elle revêtait lors de l'annonce de leur mariage fin 2017 se sont vendus à une vitesse folle sur le net et il en est ainsi pour chacune de ses tenues.

Les mariages princiers, pas toujours bons pour l'économie

De tout temps, les mariages princiers ont suscité un engouement se traduisant par des retombées économiques stratosphériques. Cependant, ils n'ont pas toujours été bons pour l'économie britannique. En effet, lors du mariage de Kate et William en 2011, l'événement était tel que ce jour était férie. L'activité commerciale en a donc fait les frais et le pays a perdu plus d'argent qu'il n'en a gagné. Ce jour férié n'a pas été reconduit le 19 mai, au grand bonheur des finances du pays. Avec le Brexit, l'économie britannique connait quelques difficultés, le mariage du prince Harry et de Meghan Markle tombe à pic pour lui donner un coup de pouce et redorer l'image d'un pays isolé sur la scène internationale.