A quoi peut servir un ascenseur privatif ?

Appelons-le "ascenseur privatif" ou "ascenseur particulier". Tout le monde peut décider d'installer ce genre de cabine pour rejoindre les étage supérieurs. Mais la tendance dans le monde des ascenseurs privatifs est surtout de faciliter le maintien à domicile des personnes dépendantes et âgées.

Lors du choix d'un mini-ascenseur, il est possible de trouver des cabines assez grandes pour entrer un fauteuil roulant par exemple. Mais que les personnes intéressées se rassurent ! Un ascenseur privatif, même adapté pour des personnes à mobilité réduite, s'intègre facilement dans un appartement. Et son design peut s'adapter à l'environnement.

Un ascenseur privatif n'est pas seulement pratique. Si l'appartement est revendu, son propriétaire pourra se permette d'augmenter son prix grâce à cet équipement. Plus 10%, plus 15% ? Difficile de quantifier la hausse possible mais elle existe, c'est sûr ! Un ascenseur privatif peut être un argument pour attirer une famille avec des enfants, ou avec un parent invalide à charge.

L'ascenseur privatif, un dispositif très encadré

Gage de sécurité supplémentaire, un cadre assez strict entoure l'installation d'un ascenseur privatif. Des normes européennes prévoient des dispositifs techniques précis pour éviter tout accident :

  • La vitesse est sous contrôle,
  • Les vérins hydrauliques sont équipés de soupapes de sécurité,
  • L'alimentation en électricité - pour la lumière ou la ventilation - est assurée. Même en cas de coupure dans l'immeuble !

Si l'installation d'un ascenseur particulier est sans doute plus légère que celle d'un ascenseur commun, elle ne se fait pas non plus en un tour de main ! L'intervention d'un professionnel est obligatoire et garantit un travail bien fait. Surtout qu'il est parfois nécessaire de creuser une fosse pour enterrer les bases du système hydraulique.

Enfin, dernière précaution à prendre si je possède un ascenseur privatif : je dois penser à faire intervenir un spécialiste au moins une fois par an pour une visite de contrôle.

Des aides pour financer mon ascenseur privatif

Signe extérieur de richesse dans certains cas, un ascenseur privatif ou particulier est surtout un outil pour maintenir autonomes des personnes âgées ou à mobilité réduite.

A ce titre, je peux bénéficier d'aides financières pour baisser le prix d'installation de ma cabine :

  • La TVA est au taux réduit de 5,5%. Pour y être éligible, je dois installer un ascenseur privatif dont la vitesse ne dépasse pas 0,15 mètre par seconde et la charge minimale 200 kilos (Source : Article 30-0 C du Code général des impôts),
  • L'Anah (Agence Nationale de l'Habitat) propose des subventions. Pour en bénéficier, je dois justifier que la cabine va servir à une personne dépendante ou à mobilité réduite, identifiée auprès de médecins et de la Commission des Droits et de l'Autonomie des Personnes Handicapées (CDAPH). Après cette formalité, l'aide qui me sera accordée dépend de mes revenus : je toucherai une subvention à hauteur de 50% de mes frais si j'ai des revenus "très modestes", à hauteur de 35% si je suis dans la catégorie "revenus modestes". Dans les deux cas, le coût de mes travaux devra rester sous le plafond de 20 000 euros, hors taxes. Les sommes supérieures n'entreront pas dans le calcul de la subvention,
  • Un crédit d'impôt existe au titre des "dépenses en faveur de l'aide aux personnes". Son taux est de 25% du prix de mon ascenseur particulier dans la limite de 5 000 euros pour une personne célibataire, veuve ou divorcée et 10 000 euros pour un couple ou des partenaires de PACS.