Hello

Dossier: Achat, vente, travaux... Tout savoir sur l'immobilier

Assurance habitation : comment fonctionne l'expertise après un sinistre ?
Assurance habitation : comment fonctionne l'expertise après un sinistre ?

Assurance habitation : comment fonctionne l'expertise après un sinistre ?

Faire appel à un courtier : quels avantages et inconvénients ?

Faire appel à un courtier : quels avantages et inconvénients ?

Immobilier, patrimoine : à quelles taxes suis-je soumis ?

Immobilier, patrimoine : à quelles taxes suis-je soumis ?

Taxe d'habitation : qui est exonéré ?

Taxe d'habitation : qui est exonéré ?

Copropriété : comment est-elle assurée ?

Copropriété : comment est-elle assurée ?

Construction : quand faire appel à un architecte ?

Construction : quand faire appel à un architecte ?

Immobilier : les 5 étapes de mon offre d'achat à mon emménagement

Immobilier : les 5 étapes de mon offre d'achat à mon emménagement

La loi Pinel : pour qui ? Pour quoi ?

La loi Pinel : pour qui ? Pour quoi ?

Comment évaluer les frais de notaire ?

Comment évaluer les frais de notaire ?

Qu'est-ce que le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ?

Qu'est-ce que le Diagnostic de Performance Energétique (DPE) ?

Assurance habitation : comment fonctionne l'expertise après un sinistre ?

 Après un sinistre important tel qu'une inondation naturelle, mon assureur habitation peut rendre obligatoire l'expertise des dommages.

Après un sinistre important tel qu'une inondation naturelle, mon assureur habitation peut rendre obligatoire l'expertise des dommages.

Après un sinistre, l'assureur de mon habitation peut me verser une indemnité, selon ce que prévoient les garanties que j'ai souscrites. Le montant de cette indemnité est fixé par mon assureur en fonction, parfois, du rapport d'un expert. Voici dans quelles situations l'assureur met en place une expertise et comment cel

Une expertise peut être nécessaire pour être indemnisé

Après un sinistre, mon assureur peut m'imposer, comme condition nécessaire à mon indemnisation, une expertise des dommages réalisée par un professionnel.

Généralement, l'expertise est rendue obligatoire lorsque les dégâts sont importants – par exemple, si ma maison a été frappée par une tempête. Si les dommages sont limités (en cas de fuite d'eau, par exemple), mon assureur ne jugera certainement pas utile de mandater un expert.

En principe, l'expert est choisi par l'assureur

C'est mon assureur qui désigne l'expert devant constater et évaluer les dégâts dans mon logement. Je n'ai pas à payer pour le travail qu'il réalise.

Si les informations contenues dans cette expertise ne me conviennent pas, je peux demander à un autre professionnel de réaliser une contre-expertise. Celui-ci procédera à une expertise en présence du premier expert, afin de parvenir à une évaluation des dégâts reconnue à la fois par mon assureur et par moi-même. Je dois payer par mes propres moyens cette seconde expertise, à moins que mon contrat d'assurance habitation ne comporte une garantie "honoraires d'expert". Cette garantie couvre les frais de contre-expertise, jusqu'à une certaine limite indiquée dans le contrat.

En cas de désaccord persistant à l'issue de la contre-expertise, je peux engager une "tierce expertise ", menée par un troisième expert. Les frais de cette expertise sont partagés entre mon assureur et moi-même. Si le désaccord persiste, mon assureur et moi pouvons demander au tribunal de désigner un expert judiciaire.

 Le montant de mon indemnité est fixé par mon assureur en fonction des informations fournies par l'expert.

Le montant de mon indemnité est fixé par mon assureur en fonction des informations fournies par l'expert.

Que fait exactement l'expert ?

L'expert se rend chez moi, et réalise un rapport d'expertise sur les dégâts causés par le sinistre. C'est sur ce document que l'assureur se base pour déterminer le montant de mon indemnité.

L'expert indique dans son rapport :

  • les circonstances du sinistre,
  • l'identité des biens endommagés par le sinistre,
  • l'évaluation (en euros) des dommages,
  • les remplacements ou les réparations nécessaires pour remettre le logement et les biens dans leur état précédent.

Lors de la venue de l'expert, je dois lui remettre tous les documents pouvant l'aider à évaluer la valeur des biens endommagés. Ces documents peuvent être :

  • des factures de produits,
  • des bons de garantie,
  • des photographies, si celles-ci permettent d'identifier les biens et de connaître leur valeur...

Les news Lifestyle Lifestyle

Lifestyle

Frugalisme, une nouvelle tendance ?

Lire l'article
Lifestyle

​Tourisme, la Thaïlande atteint ses limites

Lire l'article
Auto

Comment se décompose le prix de l'essence ?

Lire l'article
Immobilier

​Les 5 rues commerçantes les plus prestigieuses

Lire l'article