Si je le souhaite, je peux tout à fait assurer mon animal de compagnie. De telles assurances comportent deux volets. La responsabilité civile le protège pour les dommages qu'il pourrait causer aux biens ou à autrui et l'assurance santé qui couvre d'éventuels frais de vétérinaire.

Si mon animal cause des dégâts

Il est tout légitime que je me pose la question de savoir ce qu'il se passerait si mon chien ou mon chat commettait une bêtise qui causerait des dégâts. Par exemple, s'il saccage le jardin de mes voisins. Dans un cas comme celui-là, c'est mon assurance multirisque habitation (MRH) qui me couvre, par le biais de la responsabilité civile, en indemnisant mes voisins à hauteur des dommages subis. En cas d'agression physique envers une autre personne, c'est le même principe.

Mais pour m'assurer que mon animal est bien couvert, encore faut-il que mon assureur soit au courant de son existence. Ainsi, je dois signaler à mon assureur que j'ai un animal de compagnie lorsque je signe mon contrat pour que la compagnie le prenne en compte. Si je suis déjà assuré, je signal la présence d'un animal à mon domicile comme pour un banal changement de situation.

Si je confie je confie mon animal à un ami ou à un membre de ma famille, les choses sont un peu différentes. En cas de problème, c'est l'assurance MRH de la personne en question qui prend en charge d'éventuels dégâts causés aux biens ou à autrui. Je dois veiller à ce que la personne à qui je confie mon animal dispose bien d'une telle assurance. En revanche, si un problème survient pendant que la personne se balade dans un lieu public, c'est mon assurance qui couvrira les dommages causés.

L'assurance pour frais de santé

Au-delà des dommages qu'il peut causer, mon animal peut aussi tomber malade ou subir un accident ; Selon la gravité de l'évènement, les coûts peuvent être très important, d'autant que ce n'est évidement pas pris en charge par la Sécurité sociale. Pour parer à toute éventualité, je peux souscrire une assurance santé pour mon animal.

Comme pour nous les humains, la plupart des assureurs proposent différentes formules, qui prennent plus en moins en charge les dépenses de santé de mon animal (vaccins, stérilisation, remboursement des frais de vétérinaire, invalidité, décès, etc.) et dont le prix varie de quelques dizaines à plus de 100 €. Bien évidement le prix varie selon le type d'animal, les assurances pour chiens ou chats sont plus onéreuses que celles pour les rongeurs par exemple, et selon sa race.

Quoi qu'il en soit, je dois bien m'informer des conditions pour avoir le droit de faire jouer mon assurance, des taux de remboursement et des plafonds (la somme maximale que l'assureur me remboursera sur une année). Lorsque je souscris une telle assurance, je dois donc bien vérifier les termes du contrat et notamment ce qui est couvert et ce qui ne l'est pas. Par exemple, en règle générale, seules les formules dites "premium" remboursent les frais de stérilisation et de vaccination. Et lorsque c'est le cas, le montant remboursé est bien souvent plafonné et inférieur au coût réel d'une telle opération.