En tant qu'auto-entrepreneur, je n'ai malheureusement pas la possibilité de déduire mes frais professionnels du calcul de mes impôts. Quelle que soit mon option fiscale (prélèvement libératoire ou barème progressif) aucune charge n'est déductible de mon chiffre d'affaires. En clair, je dois donc déclarer l'intégralité des sommes versées par mes clients.

En ce qui concerne l'achat de matières premières ou de matériel, le loyer, l'assurance, les factures de téléphone, les frais de déplacement, les cotisations sociales, etc. tout cela reste à ma charge.

La conséquence est que je suis tenu de payer des impôts même dans le cas où je n'ai réalisé aucun bénéfice. Je dois même en payer si je suis en situation de déficit, contrairement à une entreprise classique.

Et la TVA ?

En tant qu'auto-entrepreneur, je suis en franchise de TVA c'est-à-dire que je ne facture pas cette taxe à mes clients. Je ne peux donc pas non plus récupérer ces montants.

Un abattement forfaitaire

En réalité, cette absence de déduction est une illusion puisque l'État applique un abattement appelé abattement forfaitaire micro-fiscal. Il évalue les dépenses et le bénéfices en s'appuyant sur des barèmes fixes. L'État estime que les dépenses représentent 71 % du chiffre d'affaires dans les activités d'achat et vente de marchandises ; 50 % du chiffre d'affaires dans les activités de services ; et 34 % du chiffre d'affaires pour les activités libérales.

Mon résultat, soustrait de cet abattement, est ajouté à mes revenus avant d'être soumis au barème progressif de l'impôt sur le revenu.

Je joue sur les frais de débours

Une solution existe cependant pour réduire la facture fiscale : les frais de débours. L'idée consiste à ne facturer à mon client que le service ou le produit que je lui fournis. Si j'ai des frais, comme l'achat de matériel, je peux conserver la facture et en demander le remboursement intégral à mon ou mes clients. Attention : j'ai alors l'obligation de conserver non seulement la facture originale, mais aussi la facture de remboursement.