Attendre face au tapis roulant sans que rien n'arrive... C'est la crainte ultime de tout voyageur à l'approche de ses vacances d'été. Mais, passées l'appréhension et la colère, je peux tout de même prendre les choses en main si mon bagage a bien été enregistré avant l'embarquement et placé en soute, bien entendu.

Quels vols sont concernés ?

Avant d'entamer des démarches, je dois m'assurer :

  • d'avoir voyagé à bord d'une compagnie de l'Union européenne, ou avoir pris un vol partant de l'Union européenne et ce, quelle que soit sa compagnie pour peu qu'il aille dans un autre pays de l'UE, ou dans un pays ayant signé la Convention de Montréal.
  • ou, je dois avoir voyagé à bord d'un vol arrivant en Union Européenne, quelle que soit la compagnie, en provenance d'un pays ayant signé la Convention de Montréal.

Sur place ou en ligne

Une fois que la lumière a été faite sur ce point, je peux alors déclarer mon bagage manquant à l'aéroport d'arrivée. Généralement, un bureau est entièrement consacré aux bagages perdus, et il me sera indiqué sur place les démarches à effectuer. Le plus important est de conserver la carte d'embarquement sur laquelle est indiqué le numéro de mes bagages enregistrés.

Je peux aussi compléter un formulaire en ligne sur le site de ma compagnie aérienne, généralement dans les 48 heures suivant l'arrivée de mon vol. Pour cela, je dois me munir de mon reçu de bagage, qui m'a été remis au comptoir dépose bagages, ou qui est disponible sur ma carte d'embarquement. À la fin de ma déclaration, je conserve le numéro de dossier qui m'est communiqué.

72 heures plus tard

Si mon bagage n'a pas été localisé dans un délai de 72 heures après ma déclaration, je dois compléter un formulaire d'inventaire et de réclamation sur le site de ma compagnie aérienne. Je dois décrire le plus précisément possible le contenu de mon bagage manquant et estimer la valeur des objets perdus.

Je peux aussi adresser une réclamation à la compagnie aérienne avec laquelle j'ai voyagé, et non pas à l'aéroport, à l'aide d'une lettre type disponible sur le site du Service Public, si je souhaite me faciliter les choses.

Je m'assure de l'envoyer en recommandé avec accusé de réception pour avoir la preuve de l'envoi. Je joins à ma lettre des photocopies de toutes les pièces que je juge nécessaires au bon suivi de l'affaire, comme des photos du bagage, un reçu qui justifie le retard de la livraison de mes bagages par exemple.

Quid de l'indemnisation ?

Si au bout de 21 jours après la déclaration, mon bagage n'a pas été retrouvé, les valeurs que j'ai déclarées serviront à établir une demande de dédommagement.

Le déclenchement de cette procédure est automatique et peut donner lieu à une indemnisation de 1 220 € pour les compagnies aériennes de l'Union Européenne. Pour les vols internationaux, il faut compter 20 € par kilos de bagage.

Dans l'hypothèse où la compagnie aérienne ne veut pas me dédommager, je peux saisir en ligne le médiateur tourisme et voyage. Si cela ne fonctionne pas, je peux saisir la justice. Pour un litige inférieur à 4 000 €, c'est le juge de proximité qui est en charge de l'affaire, pour un litige compris entre 4 000 et 10 000 €, c'est le tribunal d'instance, et si le litige dépasse les 10 000 €, c'est le tribunal de grande instance qui s'en chargera.