Compte-titre ou PEA ?

Pour placer mon argent en bourse, je dois obligatoirement ouvrir un compte dédié sur lequel je pourrai acheter et vendre des actions par Internet. Direction ma banque pour ouvrir un compte-titres ou un PEA (plan d'épargne en actions). Sur ces deux comptes, aucun montant minimum n'est exigé à l'ouverture : pratique !

  • Le compte-titres est le plus flexible des deux : je peux investir sur des actions partout dans le monde, sans plafond de versement ni durée minimum et sans conditions sur les retraits. Je peux même ouvrir plusieurs comptes-titres.
  • Le PEA est plus contraignant : je peux y verser 150 000 euros au maximum (plafond fixé depuis janvier 2014) et je suis limité aux actions européennes. Mais le PEA se rattrape avec sa fiscalité avantageuse : au bout de cinq ans, mes gains sont exonérés d'impôts.

En clair, pour débuter, je me tourne plutôt vers un compte-titre, quitte à passer au PEA plus tard si je veux étoffer mon portefeuille.

Etape cruciale avant de sauter le pas : j'établis mon profil d'investisseur. Quel est mon budget ? Est-ce que je suis prêt à prendre beaucoup de risques, ou est-ce que je préfère jouer la sécurité ? Combien de temps suis-je prêt à consacrer à mon épargne ?

Au début, je privilégie la sécurité

Tous les experts sont d'accord sur un point : le principal piège à éviter en bourse est d'investir de l'argent dont je risque d'avoir besoin à court terme. Si je dois vendre mes actions dans l'urgence, j'ai toutes les chances de perdre de l'argent ! Pour maximiser mes profits, je dois être prêt à laisser l'argent sur mon compte-titre pendant 5, 10, voire 15 ans...

  • 1er conseil : si je débute en bourse, je me tourne plutôt vers des valeurs sûres. En général, les grandes entreprises du secteur de la pharmacie, ou de la téléphonie, sont réputées pour leur stabilité. Si j'ai un peu d'expérience, je peux tenter une stratégie plus risquée en misant sur des entreprises plus petites. Elles peuvent me permettre des gains plus rapides, mais attention au risque de grosses pertes en cas de mauvais résultats.
  • 2e conseil : d'une manière générale, j'essaye d'investir dans les choses que je connais. Si je suis passionné de voiture, il me sera plus facile de placer mon argent de façon intelligente dans le secteur automobile. Au contraire, j'évite au maximum de miser sur des entreprises dont je ne comprends pas le métier ni la stratégie.
  • 3e conseil : attention aussi à ne pas mettre tous mes oeufs dans le même panier. Il vaut mieux investir dans plusieurs actions de secteurs différents, plutôt que de placer la totalité de mon budget sur une seule entreprise. Cette stratégie me permet de limiter mes pertes si jamais l'un de mes placements perd brusquement beaucoup de valeur.