Hello

Dossier: Bourse : actions, portefeuille et culture générale

Bourse : quelques conseils pour investir à l'étranger
Bourse : quelques conseils pour investir à l'étranger

Bourse : quelques conseils pour investir à l'étranger

Quelles sont les origines de la bourse ?

Quelles sont les origines de la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Bourse : quelques conseils pour investir à l'étranger

 Je n'ai pas besoin d'aller aux États-Unis pour investir à la bourse de New York.

Je n'ai pas besoin d'aller aux États-Unis pour investir à la bourse de New York.

Grâce à internet, je peux aujourd'hui effectuer des transactions dans toutes les bourses du monde, de New York à Shanghai en passant par Londres. Il existe toutefois des détails auxquels je dois faire attention. Voici quatre conseils pour bien investir à l'étranger.

Bien m'informer

Ce conseil, également valable pour la bourse de Paris, est d'autant plus nécessaire sur les bourses étrangères. Dans les pays développés comme la France ou les États-Unis, les autorités de marchés demandent aux entreprises de publier de nombreuses informations (bilans trimestriels, rapports d'activité...) pour aider au mieux l'investisseur.

Dans de nombreux pays en voie de développement, les contrôles sont moindres, et les sociétés n'hésitent pas à surestimer leur bilan comptable afin d'attirer toujours plus d'actionnaires. L'investissement est alors très risqué et la chute de la valeur plus que probable.

La maîtrise de l'anglais est par ailleurs nécessaire. Hors d'Europe, les entreprises publient le plus souvent leurs informations uniquement dans leur langue natale et en anglais.

Attention aux frais

Je peux accéder à presque toutes les places financières du monde avec mon agence de courtage ou ma banque. Toutefois, si je passe un ordre à l'étranger, il sera plus cher que le même ordre à la bourse de Paris. Ils seront au minimum doublés : mon courtier doit obligatoirement faire appel à un courtier local de son choix pour que la transaction soit effectuée. Je n'ai aucun contrôle sur la sélection de cet intermédiaire.

Les taux de change sont à surveiller si j'investis hors de la zone euro.
Les taux de change sont à surveiller si j'investis hors de la zone euro.

Les risques du taux de change

Ce problème ne concerne évidemment pas les bourses de la zone euro. Sur les autres places financières, en revanche, les fluctuations du taux de change peuvent transformer une plus-value en une moins-value. Si j'investis par exemple aux États-Unis, il est dans mon intérêt que le taux de change euro/dollar varie le moins possible afin de réaliser des gains.

Exemple : j'achète des actions d'une entreprise américaine pour un montant de 13 dollars. Le taux de change étant de 1 euro pour 1,3 dollar, je paye en réalité 10 euros. Je revends mes actions quelques jours plus tard, lorsqu'elles valent 15 euros. Toutefois, le taux de change est passé à 1 euro pour 1,5 dollar. Je ne touche alors que 10 euros, moins les frais de courtage.

Penser aux trackers

Les trackers ont pour but de reproduire les performances d'un indice boursier donné. Il peut s'agir de n'importe lequel d'entre eux : le CAC 40, le DAX 30 allemand ou encore le Dow Jones américain. Dans cette optique, il doit détenir les valeurs composant l'indice. En acheter me permet de me placer sur des marchés éloignés sans prendre de risque excessif.

Pour investir dans des places financières extra-européennes sur mon PEA, je peux acheter des parts de trackers synthétiques. Ceux-ci sont composés d'actions françaises au rendement similaire à l'indice qu'ils cherchent à répliquer. Un contrat est passé avec une banque d'investissement pour garantir la performance du fonds. Ces ETF sont toutefois assez périlleux, le risque de défaut de l'établissement bancaire étant bien présent.

Les news Lifestyle Lifestyle

Famille

Les avantages de faire la sieste au bureau

Lire l'article
Lifestyle

Galileo, tout savoir sur le GPS européen

Lire l'article
Lifestyle

4 choses à savoir sur les jardins familiaux

Lire l'article
Lifestyle

Brexit, ces Britanniques qui veulent se faire naturaliser

Lire l'article