Hello

Dossier: Bourse : actions, portefeuille et culture générale

Bourse : quelques techniques pour protéger mon portefeuille
Bourse : quelques techniques pour protéger mon portefeuille

Bourse : quelques techniques pour protéger mon portefeuille

Quelles sont les origines de la bourse ?

Quelles sont les origines de la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Bourse : quelques techniques pour protéger mon portefeuille

 Voici quelques techniques pour protéger mon portefeuille boursier.

Voici quelques techniques pour protéger mon portefeuille boursier.

Investir intelligemment mes économies en bourse permet de les faire fructifier, mais je ne suis pas à l'abri d'une forte chute des cours. Je peux faire en sorte de limiter mes pertes lorsque cela arrive. Voici quatre techniques à appliquer pour protéger mon portefeuille boursier.

Diversifier mon portefeuille

C'est la première défense contre une baisse des cours de certaines valeurs. Dès mes premiers achats d'actifs, je dois investir dans des actions d'entreprises de secteurs différents. Pour diluer encore le risque, je peux également acquérir des obligations à court et long termes. À moins d'un défaut de l'émetteur, je suis assuré d'un revenu régulier pouvant compenser une éventuelle chute.

Je ne dois toutefois pas trop me diversifier, sous peine de devoir m'acquitter de frais (de passage d'ordre, de garde...) trop élevés. 500 euros par valeur sont un minimum pour que l'investissement soit rentable.

Les ordres " stop "

Les ordres de vente à seuil de déclenchement (ASD) et à plage de déclenchement (APD) sont également appelés ordres " stops ". Ils me permettent de fixer un seuil de vente d'une valeur en-dessous de son prix d'achat. Lorsque celui-ci est atteint, l'ordre est exécuté automatiquement en tant qu'ordre au marché. Cela me permet de ne pas engranger de moins-value trop importante.

Exemple : j'achète une action à 100 euros. Je ne souhaite pas qu'elle perde plus de 10% de sa valeur. Je place alors un ASD à 90 euros, qui remettra l'action sur le marché lorsqu'elle atteindra ce montant.

Avec un ordre à plage de déclenchement, je peux par ailleurs fixer un seuil de vente supérieur au cours d'achat, afin de vendre avec la plus-value désirée sans avoir à surveiller constamment les cours.

Les trackers et les warrants permettent de limiter mes pertes lors d'une forte chute des cours.
Les trackers et les warrants permettent de limiter mes pertes lors d'une forte chute des cours.

Les trackers

Aussi nommés ETF (exchange traded fund en anglais), ces fonds de placement cotés en bourse imitent les variations d'un indice boursier. Une autre catégorie de trackers, appelés " bear " ou " short ", évoluent à l'inverse d'un indice. Par exemple, si le CAC 40 perd 3%, ce genre d'ETF gagnera 3%. L'inverse est aussi valable.

Investir à long terme une partie de mon capital dans ces fonds diminuera mes gains en cas de hausse des cours. En cas de baisse, ils me permettront toutefois de limiter mes pertes. Les parts de trackers étant de toute façon très liquides, je peux les acheter et les revendre quand j'en ai besoin.

Les warrants

Avant d'être un produit dérivé à vocation spéculative, le warrant était un instrument financier de protection contre une chute de la bourse. En acheter me donne le droit d'acquérir ou de vendre l'actif sous-jacent à un prix déterminé pendant une période donnée. Le cours d'un warrant dit " call " monte lorsque le sous-jacent prend de la valeur, tandis qu'un warrant dit " put " suit le schéma inverse.

Acheter des warrants put adossés à des valeurs en ma possession me permet de compenser leur éventuelle baisse, voire même de dégager une plus-value avec l'effet de levier. Mais, contrairement aux trackers, les warrants ne sont pas une bonne protection à long terme en raison de leur durée de vie limitée (de quelques mois à un an) et de leur valeur pouvant diminuer avec le temps.

Les news Lifestyle Lifestyle

Famille

Les avantages de faire la sieste au bureau

Lire l'article
Lifestyle

Galileo, tout savoir sur le GPS européen

Lire l'article
Lifestyle

4 choses à savoir sur les jardins familiaux

Lire l'article
Lifestyle

Brexit, ces Britanniques qui veulent se faire naturaliser

Lire l'article