Lors des quatre premiers mois de 2017, les français ont été moins nombreux à se rendre dans les salles obscures que sur la même période l'année précédente. Selon les dernières estimations du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC), vous étiez 80,76 millions à avoir été au cinéma entre janvier et avril 2016 contre 79,94 millions lors des quatre premiers mois de cette année, soit une baisse de fréquentation de 1 %.

Une moyenne qui cache de forts écarts

Cette baisse globale masque toutefois de fortes disparités avec un début d'année plutôt frileux. Les trois premiers mois de 2017 ont chacun enregistré une forte baisse du nombre de spectateurs devant le grand écran par rapport à 2016, avec - 1,5 % en janvier, - 4,8 % en février et - 2,9 % en mars. En revanche, au regard du seul mois d'avril, la fréquentation a fait un bond spectaculaire passant de 18,33 millions d'entrées en 2016 à 19,57 en 2017, soit une augmentation de 6,8 %. Insuffisant pour rattraper le retard du nombre d'entrées pris en début d'année.

Les français boudent surtout les films français

Concernant les parts de marché sur l'exercice des quatre premiers mois de 2017 comparé à celui de 2016 et selon les estimations du CNC, les films français attirent moins de spectateurs et cela se fait au détriment des films américains. Ces derniers ont fait se déplacer 53,4 % du public dans les salles obscures contre 51,9 % en 2016 (hausse de 1,5 point). A l'inverse les films français n'ont attiré cette année que 38,6 % de spectateurs contre 39,9 l'année précédente (baisse de 1,3 point). La part de marché des autres films étrangers reste relativement stable, passant de 8,2 % en 2016 à 8,0 % en 2017, soit une baisse de 0,2 point.