Certains considèrent que l'opéra reste un plaisir inaccessible parce que trop cher. Mais combien coûte vraiment une soirée à l'opéra ?

Les idées reçues

L'opéra est bel et bien un facteur de cohésion sociale. Cependant, les nombreux préjugés qui l'entourent ne sont pas toujours légitimes. L'un des problèmes récurrents est celui de la compréhension des paroles. Il y aura un petit temps d'adaptation, pour tout comprendre, mais c'est faisable. Et maintenant la plupart des opéras sont sous-titrés. Un second point majeur, soulevé par le grand public, est la longueur de chaque représentation. Contrairement aux idées reçues, cependant, il est rare de tomber sur une pièce de 4 ou 5 heures. Certains opéras ne durent d'ailleurs pas plus d'une heure et demie.

Derrière les coulisses

L'opéra a une forte connotation "intellectuelle". La plupart des clients potentiels ne se sentent pas appartenir à ce milieu, et sont repoussés aussi bien par l'aspect social que par l'aspect financier. Pourtant, acheter un ticket d'opéra peut revenir à 5 euros, comme à 100 euros. Il suffit de bien sélectionner la salle, en évitant les plus réputées (qui seront nécessairement plus chères). Les places pour assister à une représentation des "Maîtres-Chanteurs de Nuremberg" ne s'élèvent pas à plus de 20 euros. Bien entendu, il ne faut pas s'attendre à trouver une place en loge pour ce prix-là. Mais au bout du compte, même les meilleures places d'opéra atteignent rarement le prix d'une finale de football ou de rugby. Et comme pour le théâtre, il existe des tarifs préférentiels pour les jeunes et les étudiants.