Hello

Dossier: Salarié, chef d'entreprise : gérez votre vie professionnelle à la perfection

Comment alimenter un plan d'épargne salariale ?
Comment alimenter un plan d'épargne salariale ?

Comment alimenter un plan d'épargne salariale ?

Contrat de travail : que dit la loi ?

Contrat de travail : que dit la loi ?

Salarié d'une entreprise : quels sont mes droits et mes devoirs ?

Salarié d'une entreprise : quels sont mes droits et mes devoirs ?

Le Compte personnel de formation (CPF) : comment ça marche ?

Le Compte personnel de formation (CPF) : comment ça marche ?

Congés payés : quelles sont les règles ?

Congés payés : quelles sont les règles ?

Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) : comment ça marche ?

Validation des Acquis de l'Expérience (VAE) : comment ça marche ?

Peut-on refuser la complémentaire santé de son entreprise ?

Peut-on refuser la complémentaire santé de son entreprise ?

Mutuelle d'entreprise ou mutuelle individuelle ?

Mutuelle d'entreprise ou mutuelle individuelle ?

Mutuelle d'entreprise : peut-on la conserver après un licenciement ?

Mutuelle d'entreprise : peut-on la conserver après un licenciement ?

Tickets restaurant : comment y avoir droit ?

Tickets restaurant : comment y avoir droit ?

Comment alimenter un plan d'épargne salariale ?

 Mon plan d'épargne salariale peut être alimenté par moi-même et par mon entreprise.

Mon plan d'épargne salariale peut être alimenté par moi-même et par mon entreprise.

Salarié d'une entreprise, je dispose éventuellement d'un plan d'épargne salariale – PEE, PEI ou Perco. Celui-ci peut être alimenté par des versements de différentes natures : primes d'intéressement et de participation, abondements, versements volontaires... Eclaircissements.

Les plans d'épargne salariale : PEE, PEI et Perco

Mon entreprise met éventuellement en place pour ses salariés un plan d'épargne collectif :

  • le Plan d'épargne entreprise (PEE) : les sommes épargnées sont bloquées pendant au moins 5 ans (sauf déblocage exceptionnel),
  • le Plan Epargne Interentreprises (PEI) : il s'agit d'un PEE commun à plusieurs petites entreprises,
  • le Plan d'épargne pour la retraite collectif (Perco) : l'épargne est bloquée jusqu'à la retraite, puis donne droit à une rente viagère.

Les sommes provenant de dispositifs d'épargne salariale

Je peux alimenter mon plan d'épargne salariale grâce aux sommes produites par des dispositifs spécialement conçus pour cela. Il peut s'agir :

  • des primes d'intéressement. L'intéressement est un dispositif mis en place par certaines entreprises. Il prévoit le versement aux salariés d'une prime annuelle, dont le montant dépend des résultats de l'entreprise. En 2016, la prime d'intéressement annuel est plafonnée par la loi à 19 308 euros,
  • des primes de participation. Le dispositif de participation prévoit aussi le versement de primes aux salariés, mais son montant dépend des bénéfices réalisés par l'entreprise. La prime de participation est plafonnée à 28 962 euros en 2016,
  • des sommes acquises grâce à mon compte épargne-temps (CET). Avec ce dispositif, j'acquiers des droits pour chaque jour de repos et de congé que je n'ai pas pris dans l'année. Je peux ensuite convertir ces droits en versements sur mon PEE, mon PEI ou mon Perco.
 Les versements depuis mon compte bancaire sont limités à 25% de mes revenus annuels bruts.

Les versements depuis mon compte bancaire sont limités à 25% de mes revenus annuels bruts.

Les versements volontaires

Je peux verser des sommes d'argent provenant de mon compte bancaire sur mon PEE, PEI ou Perco. Ces versements, appelés "versements volontaires", sont plafonnés chaque année à 25% de ma rémunération annuelle brute (quel que soit mon plan d'épargne). Selon l'entreprise dans laquelle je travaille, je peux être obligé de verser chaque année un montant minimum (qui ne peut pas excéder 160 euros),

Les abondements, versements de mon employeur sur mon plan d'épargne

Mon entreprise aussi peut alimenter mon compte, via des versements appelés "abondements". Le total annuel de ces versements ne peut pas dépasser le triple de mes versements volontaires, ni le plafond suivant :

  • 3 089,28 euros pour un PEE ou PEI (ou 5 560,704 euros si j'investis dans des actions émises par mon entreprise),
  • 6 178,56 euros par an pour un Perco.

Les news Lifestyle Lifestyle

Famille

Les avantages de faire la sieste au bureau

Lire l'article
Lifestyle

Galileo, tout savoir sur le GPS européen

Lire l'article
Lifestyle

4 choses à savoir sur les jardins familiaux

Lire l'article
Lifestyle

Brexit, ces Britanniques qui veulent se faire naturaliser

Lire l'article