Il est rare de parvenir à acquérir un bien immobilier sans recourir à l'emprunt. Il est tout à fait normal de faire appel à son banquier pour financer une partie de l'achat. Lorsque c'est le cas, je dois accompagner mon crédit d'une assurance, dite assurance emprunteur.

Pourquoi prendre une assurance emprunteur ?

Lorsque je contracte un emprunt, je m'engage auprès de ma banque à rembourser chaque mois une certaine somme d'argent : les mensualités. Mais que se passe-t-il si je perds mon emploi, ou pire : en cas d'invalidité ou de décès ? C'est justement dans ces situations que l'assurance emprunteur intervient.

Cette assurance est importante pour le banquier, mais aussi pour moi-même. Si je suis victime d'un accident grave et que je suis dans l'incapacité de rembourser l'argent que j'ai emprunté, c'est l'assurance qui prendra le relais, et remboursera les mensualités à ma place. En cas de décès, ma famille profitera de cette assurance, et mes héritiers pourront conserver mon logement.

En théorie, l'assurance n'est pas obligatoire – en tout cas pas sur le plan de la loi. Mais il est en général impossible d'emprunter de l'argent auprès de ma banque sans que celle-ci exige que je contracte une assurance.

Quelle assurance choisir ?

Beaucoup de gens l'ignorent, mais rien ne m'oblige à souscrire l'assurance de mon crédit auprès de l'établissement qui me prête de l'argent. Je suis parfaitement libre de faire affaire avec l'assureur de mon choix. Il s'agit d'ailleurs souvent de la solution la plus économique ! C'est ce qu'on appelle la délégation d'assurance, et ce dispositif permet souvent d'obtenir un meilleur prix, ou de meilleures garanties.

Attention : si l'assurance que vous choisissez ne présente pas le même niveau de garanties que celle de l'établissement qui vous propose le crédit, ce dernier est en droit de refuser votre assurance. Il est donc très important de bien comparer ces garanties.

Si j'emprunte en couple

Dans le cas où nous empruntons à deux, nous pouvons choisir des taux de couverture individuels. Si nous sommes assurés à 100 % tous les deux, le prêt sera remboursé intégralement si l'un de nous deux décède. Mais je peux aussi choisir d'être assuré à 50 %, ainsi que mon conjoint ou ma conjointe. Chacun d'entre nous sera ainsi assuré à hauteur de la moitié du capital que nous avons emprunté.