Étape 1 - Calculer mon revenu net imposable

Tout d'abord, je dois additionner l'ensemble de mes revenus bruts : salaire net imposable, revenus fonciers, pensions perçues, plus-values...

Pour atteindre le revenu net imposable, je dois ensuite soustraire mes frais professionnels : je peux opter soit pour une déduction forfaitaire de 10%, soit pour une déclaration "au réel" de chacune de mes dépenses professionnelles. Ce choix peut être déterminant pour les petits salaires, pour lesquels les 10% forfaitaires représentent un faible montant, ou pour ceux ayant un métier engendrant beaucoup de dépenses professionnelles.

Étape 2 – Appliquer le quotient familial

Dans un deuxième temps, il convient de calculer mes parts fiscales en fonction de mon état civil. De manière générale :

  • Un célibataire, un concubin, une personne divorcée ou veuve représente une part,
  • Deux conjoints mariés ou pacsés ou un veuf avec enfant à charge constituent un ménage de deux parts fiscales.

À cela s'ajoutent également les parts liées aux enfants :

  • Les deux premiers représentant une demi-part chacun,
  • Puis les suivants apportant une part supplémentaire.

Avec ces parts, j'applique le système du quotient familial : je divise le revenu net imposable par le nombre de parts fiscales de mon ménage.

Par exemple, si je suis en couple avec deux enfants (3 parts), avec un revenu imposable de 60 000 euros, ma base d'imposition sera de 20 000 euros.

Etape 3 – Calculer son impôt net

Enfin, je multiplie la somme obtenue grâce au système du quotient familial par les taux d'imposition.

Ces derniers diffèrent selon des tranches. En 2015, celles-ci sont :

  • Jusqu'à 9 690 euros : 0%,
  • De 9 690 à 26 764 euros : 14%,
  • De 26 764 à 71 754 euros : 30%,
  • De 71 754 à 151 956 euros : 41%,
  • Au-delà de 151 956 euros : 45%.