La qualité des services

C'est le premier critère à étudier : comparer les différentes prestations de base des agences de courtage. Je dois notamment pouvoir joindre le service client par téléphone rapidement, par exemple au cas où je devrais annuler un ordre de bourse passé par erreur.

La qualité du site internet est également un critère important. Il doit être suffisamment clair et facile d'utilisation pour moi. Je peux par ailleurs m'y rendre pendant les heures de grande affluence (à l'ouverture et à la clôture de la bourse de Paris, par exemple) afin de mesurer son temps de réponse. Celui-ci doit être assez rapide pour que je puisse passer un ordre en quelques secondes si besoin.

Enfin, si je choisis un courtier en ligne, je dois disposer d'autres options que le site internet pour accéder à mon portefeuille. La plupart d'entre eux possèdent une application mobile ainsi qu'un numéro de téléphone dédiés. Dans le cas d'un établissement bancaire, un courtier s'occupe personnellement de mon compte-titres. Je peux prendre rendez-vous avec lui afin de décider de certaines actions, comme un gros investissement.

Les frais

Il existe deux principaux types de frais inhérents à un compte-titres. Les frais de courtage sont prélevés à chaque passage d'ordre (achat et vente). Les courtiers les appliquent soit sous la forme d'un pourcentage du montant de la transaction, soit par montants fixes augmentant par palier. Certains appliquent par ailleurs des frais d'annulation d'ordre, lorsque je le retire au dernier moment ou s'il n'a pas été exécuté.

Les banques et certaines agences de courtage en ligne prélèvent également des droits de garde. Ils sont prélevés annuellement, en fonction du nombre d'actions différentes en ma possession : plus mon compte-titres possède de lignes, plus mes droits de garde sont élevés. Certains courtiers en dispensent leurs clients en échange d'un nombre minimal d'ordres passés par mois.

Les prestations complémentaires

La plupart des courtiers proposent des services annexes, comme des analyses détaillées sur la santé des sociétés cotées ou des conseils d'investissement. Certains proposent même l'accès à des logiciels fournissant des analyses techniques (prévision des cours d'une valeur) et la gestion des ordres.

Toutes ces prestations ne sont évidemment pas gratuites. Plus un courtier en propose, plus les frais sont élevés. Je dois trouver un équilibre entre les deux, convenant à mes finances et à ma connaissance de la bourse.