Hello

Dossier: Bourse : actions, portefeuille et culture générale

Comment choisir un OPCVM ?
Comment choisir un OPCVM ?

Comment choisir un OPCVM ?

Quelles sont les origines de la bourse ?

Quelles sont les origines de la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qu'est-ce que la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Qui sont les acteurs de la bourse ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Bourse de Paris : quels sont les différents marchés ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Quels sont les indices boursiers français ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une opération sur titre ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Qu'est-ce qu'une page de cotations ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Quels sont les principaux indicateurs économiques ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Comment participer à une introduction en bourse ?

Comment choisir un OPCVM ?

Choisir un OPCVM dans lequel investir n'est pas chose aisée.
Choisir un OPCVM dans lequel investir n'est pas chose aisée.

Je veux investir mes économies dans un OPCVM. Je ne sais toutefois pas lequel choisir parmi les six familles existantes. Lequel correspond le mieux à ma stratégie d'investissement ? Quels sont les autres critères à prendre en compte ?

Les familles d'OPCVM

L'organisme de placement collectif en valeurs mobilières est un fonds de placement de droit français. Il s'agit en réalité une entreprise administrant un portefeuille uniquement composé d'actions ou d'obligations, voire des deux. Contrairement à un fonds, je ne suis pas copropriétaire des actifs lorsque j'en achète des parts, mais de la société de gestion elle-même.

Lorsque je désire choisir l'OPCVM dans lequel je vais investir mon argent, je dois en premier savoir à quelle famille il appartient. L'Autorité des marchés financiers les a créées dans sa directive 2011-19 du 21 décembre 2011 pour aider les investisseurs à s'y retrouver. Elles sont au nombre de six :

  • les OPCVM monétaires : composés d'obligations à court terme (quelques jours à quelques mois), ce sont les moins risqués,
  • les OPCVM obligataires : composés d'obligations à moyen et long terme, ils présentent peu d'aléas, mais le risque qu'un émetteur fasse défaut est toujours présent,
  • les OPCVM actions : ils sont composés d'au moins 60% d'actions. Leur niveau de risque est le même que celui des valeurs les composant,
  • les OPCVM à formule : ils sont composés à la fois d'actions et d'obligations. La société de gestion s'engage à respecter un taux de rendement défini à l'avance et couvre en partie l'argent des investisseurs en cas de défaut,
  • les OPCVM diversifiés : la société de gestion modifie le contenu du portefeuille en fonction du produit qu'elle estime le plus rentable, sans fixer de rendement minimum. Je n'ai aucune garantie que mon argent fructifie effectivement,
  • les OPCVM de fonds alternatifs : ils sont composés de parts d'autres OPCVM. Ce sont les fonds les plus risqués d'après l'AMF.
 Les frais de gestion sont l'un des critères les plus importants dans le choix d'un OPCVM.

Les frais de gestion sont l'un des critères les plus importants dans le choix d'un OPCVM.

Les fonds profilés

Les fonds profilés sont des OPCVM spéciaux proposés par les établissements bancaires et certaines agences de courtage à leurs clients en fonction de leur profil d'investisseur, et administrés en conséquence. Ils n'entrent dans aucune des familles définies par l'AMF. Il en existe trois types :

  • l'OPCVM "prudent" : peu risqué, il rapporte peu. Il est composé à 95% d'obligations à long terme,
  • l'OPCVM "équilibré" : plus risqué, il contient de 15 à 30% d'actions,
  • l'OPCVM "dynamique" : composé à au moins 40% d'actions, sa rentabilité est élevée, mais son risque aussi.

Les autres critères

Je ne dois pas me fier uniquement à la famille d'un OPCVM pour investir. D'autres critères doivent retenir mon attention. Le plus important concerne les frais d'administration. Je dois demander à la société de gestion de me fournir la notice d'information du fonds, où sont notés tous les tarifs pratiqués : frais d'entrée, frais de gestion, frais de sortie, frais de surperformance, commission de mouvement (les frais de passage d'ordre)... Ils peuvent être nombreux et élevés.

L'autre critère important est la performance de l'OPCVM. Je dois examiner le taux de rendement passé du fonds à moyen ou long terme (3, 5, voire 7 ans). Il doit correspondre à mon profil d'investisseur et avoir une volatilité faible, c'est-à-dire présenter la performance la plus linéaire possible.

Les news Lifestyle Lifestyle

Famille

Les avantages de faire la sieste au bureau

Lire l'article
Lifestyle

Galileo, tout savoir sur le GPS européen

Lire l'article
Lifestyle

4 choses à savoir sur les jardins familiaux

Lire l'article
Lifestyle

Brexit, ces Britanniques qui veulent se faire naturaliser

Lire l'article