Comment cotiser pour sa retraite ?

Vendredi 23 Octobre 2015

 Quel que soit mon statut, je cotise pour une retraite de base et pour au moins une retraite complémentaire.

Quel que soit mon statut, je cotise pour une retraite de base et pour au moins une retraite complémentaire.

Je cotise pour ma retraite lorsque je travaille, quel que soit mon métier. Mais auprès de quelle caisse est-ce que je cotise exactement ? Est-ce que je cotise obligatoirement pour une retraite complémentaire, en plus de cotiser pour ma retraite de base ? Réponses.

Salarié du privé : pour quelles caisses est-ce que je cotise ?

Salarié du privé, je cotise automatiquement pour la Caisse nationale d'assurance vieillesse (Cnav) lorsque je travaille. Une fois à la retraite, cette caisse me verse ma pension de base.

En travaillant, je cotise également pour au moins une caisse de retraite complémentaire obligatoire :

  • la retraite de l'Arrco (Association pour le régime de retraite complémentaire), que je sois cadre ou non-cadre,
  • la retraite de l'Agirc (Association générale des institutions de retraite), uniquement si je suis cadre (en plus de l'Arrco).

Fonctionnaire : pour quelles caisses est-ce que je cotise ?

Fonctionnaire, je cotise pour l'une de ces deux caisses de retraite lorsque je travaille :

  • le Service des retraites de l'Etat, dans le cas où je suis fonctionnaire d'Etat,
  • la CNRACL (Caisse nationale de retraite des agents des collectivités locales), dans le cas où je travaille pour la fonction publique territoriale ou dans un hôpital public.

De plus, je cotise pour une pension complémentaire obligatoire, uniquement lorsque je perçois certaines rémunérations :

  • les primes,
  • les indemnités, comme l'indemnité de jury de concours ou l'indemnité de résidence,
  • les avantages en nature,
  • n'importe quelle rémunération que je touche en tant que fonctionnaire et qui n'est pas cotisée pour ma retraite de base.

Artisan, agriculteur... les autres caisses de retraite

Je cotise également pour une retraite obligatoire et une retraite complémentaire, lorsque je travaille, si je suis :

  • artisan ou commerçant : je cotise pour une retraite de base et une retraite complémentaire auprès du RSI (Régime Social des indépendants),
  • avocat : je cotise pour une retraite de base et pour une retraite complémentaire auprès de la CNBG (Caisse nationale des barreaux français),
  • agriculteur (non-salarié) : la MSA (Mutuelle Sociale Agricole) gère ma retraite de base et ma retraite complémentaire obligatoires,
  • j'exerce une profession libérale : je cotise pour une retraite de base auprès de la CNAVPL (Caisse nationale d'assurance vieillesse des professions libérales). Je cotise également pour une complémentaire obligatoire, auprès d'une caisse liée à mon métier.
 Agriculteur, ma caisse de retraite est la MSA, pour mes retraites obligatoires.

Agriculteur, ma caisse de retraite est la MSA, pour mes retraites obligatoires.

Comment valider un trimestre de cotisation ?

Pour bénéficier d'une retraite de base à taux plein, je dois "valider" un certain nombre de trimestres.

Lorsque je travaille, je cotise pour ma retraite de base. Ce travail cotisé permet de valider des trimestres, selon des règles particulières à chaque secteur professionnel.

Par exemple, depuis 2015, un salarié du privé valide un trimestre à chaque fois qu'il gagne 150 fois le Smic horaire (dans la limite de quatre trimestres validés par an). Un fonctionnaire, lui, valide un trimestre après chaque période de 90 jours durant laquelle il a travaillé 45 jours.

Il est également possible de valider un trimestre sans travailler (c'est-à-dire sans cotiser) :

  • certaines périodes non travaillées permettent de valider des trimestres : chômage, arrêt du travail à la suite d'un accident du travail, congé maternité...
  • je peux "racheter" des trimestres d'études,
  • je peux avoir droit à une majoration du nombre de trimestres validés, dans certains cas : par exemple, si j'ai élevé un enfant handicapé.
Le saviez-vous ?

Quel est l’âge moyen de départ à la retraite en France ?

En 2014, l’âge moyen de départ à la retraite en France – tous secteurs confondus – était de 62,3 ans. En 2013, cet âge était de 62,1 ans. Source : Reuters.

plus de dossiers

Dossier

Études supérieures : tout pour bien les préparer

Dossier

Tout savoir sur mon assurance vie

Dossier

Epargne : où placer mon argent ?

Lifestyle

5 bourses d'études insolites qu'on n'est pas près de voir en France

Pour poursuivre mes études supérieures, une bourse est souvent la bienvenue. Si, en France, il n'en existe que de très basiques (par exemple la bourse au mérite, ou la bourse en fonction du revenu...

L, S ou ES : comment choisir son bac ?

A la fin de l'année de seconde, je suis face à un choix cornélien : dois-je m'engager dans une filière scientifique ? Économique ou littéraire ? Voici quelques clés pour m'aider à faire le bon...

Heure d'été : pourquoi change-t-on d'heure ?

Dimanche 26 mars, à 3 heures du matin, j'avancerai mon horloge d'une heure et perdrai ainsi une heure de sommeil, comme chaque année. S'il s'agit aujourd'hui d'un geste que je connais bien, suis-je...