Attention : tout comme l'argent que je gagne en fonction de mon travail, les sommes que je retire grâce à mon épargne sont en règle générale soumises à l'impôt. Il existe cependant des exceptions à bien connaître.

Le cas des placements exonérés

Certains livrets sont en effet totalement exonérés d'impôts : c'est notamment le cas du Livret A et du livret de développement durable. J'ai le droit d'ouvrir ces livrets quelle que soit ma situation. D'autres placements font l'objet de la même exonération, mais je dois pour y souscrire répondre à certains critères. C'est par exemple le cas du livret d'épargne populaire (LEP). Je ne peux en ouvrir un que si je touche des revenus modestes. Le livret jeune est quant à lui réservé aux 12-25 ans résidant en France.

Le cas des placements soumis aux prélèvements sociaux

D'autres livrets sont totalement exonérés de l'impôt sur le revenu, mais restent toutefois soumis aux prélèvements sociaux. Pour calculer mon rendement net (c'est-à-dire la somme que je toucherai après déduction de l'impôt), je dois donc soustraire 15,5% au rendement brut du produit. C'est le cas si j'ai ouvert un compte épargne logement ou un plan épargne logement.

Le cas des placements soumis à l'impôt sur le revenu

Hormis les placements cités ci-dessus, l'ensemble des produits financiers auxquels je peux souscrire auprès de ma banque sont soumis aux cotisations sociales de 15,5%, mais aussi à l'impôt sur le revenu. Les revenus que je tire de mon épargne sont taxés selon les tranches du barème progressif. Celui-ci varie entre 0 % et 45 % en fonction de mes revenus.

L'acompte obligatoire

Si je détiens un livret à revenu fixe (comme un livret d'épargne), un acompte obligatoire est prélevé à la source par ma banque. Celui-ci est calculé sur un taux de 24%. Il sera ensuite déduit, l'année suivante, du montant de l'impôt que je devrai payer. Si j'ai payé une somme excédentaire, celle-ci me sera remboursée.

Bon à savoir : si mon revenu fiscal de référence est inférieur à 25 000 euros (ou 50 000 euros si je suis soumis à une imposition commune), je peux demander à être dispensé du paiement de cet acompte lors du versement des intérêts de mes livrets. Je serai toutefois soumis, l'année suivante, à la totalité de l'impôt. Si je souhaite bénéficier de cette option, je dois en informer ma banque avant le 30 novembre en accompagnant ma demande d'une déclaration sur l'honneur.