Si je souhaite un produit d'épargne à long terme qui me permettra d'obtenir, une fois que je serai à la retraite, un revenu régulier supplémentaire en plus de ma pension, le plan d'épargne retraite populaire (Perp) est fait pour moi. Concrètement, tout au long de ma carrière professionnelle je me constitue un capital qui me sera ensuite reversé dès le moment ou je prends ma retraite.

Ouvrir un Perp

Pour ouvrir un Perp, rien de plus simple. Je peux en souscrire un auprès de mon établissement bancaire, mais aussi auprès d'une compagnie d'assurance ou encore dans un organisme de prévoyance ou chez une mutuelle. Il n'y a aucune condition d'âge pour y avoir droit, toutefois le Perp s'adresse plutôt aux personnes en activité. Lors de la souscription, l'organisme que j'ai choisi me proposera trois formules différentes. Je peux choisir entre :

• La conversion de mon capital en une rente viagère.

• La conversion de mon capital en unité de points (ou unité de rente).

• L'utilisation de l'intégralité de la somme pour acquérir ma résidence principale.

Dans tous les cas, l'organisme devra m'informer de l'évolution de mon compte et, au moins une fois par an, me transmettre la liste et le montant des frais prélevés sur celui-ci. Un Perp fonctionne alors un peu comme une assurance vie, à la différence près que la date d'échéance de la période d'épargne n'est autre que le moment ou je partirai à la retraite. Il existe cependant quelques situations exceptionnelles qui me permettent de débloquer mon Perp avant la fin de ma carrière professionnelle.

Les cas particuliers de déblocage anticipé

En principe, l'épargne placée sur un Perp est bloquée jusqu'à ce que je parte à la retraite. Toutefois, certaines situations de la vie courante peuvent m'amener à avoir un besoin urgent de fonds et je peux vouloir récupérer en avance l'argent qui dort sur mon Perp. Ce type d'épargne prévoit ces incertitudes mais seulement à certaines conditions :

• Si je suis en situation d'invalidité.

• En cas de décès de mon époux(se) ou de mon partenaire de Pacs.

• Si je suis sans emploi et que mes droits aux allocations chômage ont expiré.

• Si je suis en situation de surendettement.

• Si je suis gérant d'une société et qu'elle est mise en liquidation judiciaire suite à un jugement d'un tribunal.

La sortie du Perp

Une fois que je quitte la vie professionnelle, je récupère mon épargne. Mais cette sortie du Perp peut prendre plusieurs formes :

Rente viagère : une certaine somme m'est versée mensuellement jusqu'à mon décès.

Sortie partielle en capital : je touche tout de suite une somme correspondant à 20 % de mon capital, les 80 % restants me sont versés en tant que rente viagère.

Acquisition de la résidence principale : si au cours des deux dernières années j'étais locataire, je peux demander à récupérer l'intégralité de mon épargne pour devenir propriétaire.

Enfin, si le montant de ma rente est inférieur à 40 € par mois, je peux demander à l'organisme de me verser l'intégralité de la somme.