Définition

Le bilan comptable est un document résumant ce qu'une entreprise possède. Il est d'abord utile aux administrations et aux banques pour contrôler la solvabilité de la société (son éligibilité aux prêts) et calculer les impôts qu'elle doit payer. Ce bilan est généralement publié une fois par an, à la fin de l'année. Les plus grandes entreprises en publient toutefois plusieurs par an. Il est contrôlé par un commissaire aux comptes puis est validé définitivement lors de l'assemblée générale suivant sa publication.

En tant qu'actionnaire, ce document me permet d'avoir une vue d'ensemble de l'activité et de la santé de l'entreprise et d'estimer sa valeur théorique. Je peux alors anticiper son évolution et modifier ma stratégie d'investissement en conséquence.

Le bilan actif

Le bilan actif recense tout ce qu'une entreprise possède à un instant donné. Il se compose de deux parties. La première, l'actif immobilisé, comprend les biens détenus à long terme par l'entreprise. Ceux-ci sont répartis en trois catégories :

  • les immobilisations incorporelles : il s'agit de biens non monétaires n'ayant pas d'existence physique, comme des brevets, des logiciels, des fonds de commerce...
  • les immobilisations corporelles : il s'agit de biens non monétaires ayant une existence physique, comme le matériel industriel, l'immobilier, les terrains non bâtis...
  • les immobilisations financières : il s'agit pour la plus grande part d'investissements boursiers, en actions ou en obligations, mais il peut également s'agir de prêts accordés à un tiers par l'entreprise.

La seconde partie du bilan actif est appelée circulant. Y sont recensés les biens détenus à court terme par l'entreprise. Il en existe cinq catégories :

  • les stocks et les en-cours : il s'agit des ressources et des matières premières utilisées par l'entreprise dans son processus de production,
  • les avances et acomptes versés sur commandes : il s'agit des sommes versées aux fournisseurs lors du passage d'une commande livrée ultérieurement,
  • les créances : il s'agit du montant du remboursement des dettes contractées par l'entreprise,
  • les valeurs mobilières de placement : il s'agit de placements financiers à court terme (fonds monétaires, obligations à court terme...),
  • les disponibilités : aussi appelées trésorerie, il s'agit de l'argent disponible sur les comptes bancaires de l'entreprise,
  • les charges constatées d'avance : il s'agit des charges déjà payées mais concernant des périodes ultérieures.

Le bilan passif

Le bilan passif recense les ressources de l'entreprise, et ses dettes. Il est composé de deux parties :

  • le passif interne : il comprend le résultat de l'exercice fiscal passé. Celui-ci indique si l'entreprise a fait des bénéfices ou a enregistré des pertes durant la période. Y sont également indiqués les montants des réserves prévues par les statuts de l'entreprise,
  • le passif externe : il résume l'intégralité des dettes contractées par l'entreprise envers les banques, les fournisseurs (les factures non encore payées), l'État (charges sociales non encore réglées) et les marchés financiers (obligations en cours). Il regroupe également les provisions pour risques et charges. Il s'agit de réserves spécifiques prélevées sur les bénéfices annuels en prévision d'un problème que pourrait rencontrer l'entreprise, comme un procès.