La négociation

Je peux acheter et vendre des warrants aussi facilement que des actions ou des obligations. Il me suffit pour cela de passer un ordre de bourse à mon courtier entre 9h05 et 17h30, les horaires de cotation de la bourse de Paris. Étant donné la nature spéculative du produit, mon intermédiaire peut me contacter par mail ou par téléphone pour confirmer la transaction.

Avant d'acheter des warrants, je dois faire attention à leur quotité. Il s'agit du nombre minimal que je peux acheter. Par exemple, si la quotité est de 1 000, la négociation se fait uniquement par tranche de 1 000 actifs. Elle est souvent égale à la parité, c'est-à-dire au nombre de produits dérivés qu'il faut acquérir pour atteindre la valeur du sous-jacent.

Les émetteurs de warrants sont tenus d'assurer la liquidité de leurs produits. Si je vends des warrants mais que je ne trouve aucune contrepartie, l'établissement à l'origine de l'actif a l'obligation de les racheter pour les remettre ensuite sur le marché.

Les ordres de bourse

La négociation des warrants n'est pas possible avec tous les ordres de bourse existants. Je ne peux en utiliser que trois :

  • l'ordre au marché : je ne définis pas le prix de la transaction, juste le nombre de warrants à négocier. J'achète ou je vends selon les prix fixés par les autres investisseurs. En revanche, mon ordre est prioritaire sur tous les autres,
  • l'ordre à cours limité : dans le cas d'un ordre d'achat, je définis un seuil de prix maximum au-dessus duquel la transaction ne s'effectue pas. Pour la vente, le principe inverse s'applique,
  • l'ordre "Stop-on-quote" : il s'agit d'un ordre à seuil de déclenchement adapté à la transaction de warrants. Il me permet de me séparer automatiquement des produits dont le cours baisse trop en se transformant en ordre au marché dès que le seuil est franchi. À l'achat, il se transforme en ordre à cours limité pour me placer rapidement sur un warrant à tendance haussière.

Calculer la prime d'un warrant

La prime du warrant est le montant auquel il est échangé sur les marchés boursiers. Il est le résultat de l'addition de deux valeurs :

  • la valeur intrinsèque : il s'agit de la différence entre le prix d'exercice (le prix auquel le warrant me donne le droit d'acheter ou de vendre le sous-jacent) et le cours du sous-jacent. Pour un warrant call, je soustrais le premier au second, et vice-versa pour un warrant put. Plus ce chiffre est grand, plus l'exercice de mon warrant est intéressant,
  • la valeur temps : ce chiffre représente la probabilité de réaliser une plus-value en exerçant le warrant avant sa date d'échéance. Plus celle-ci approche, plus la valeur temps diminue. Elle dépend également de la volatilité du sous-jacent.