En tant que parent, je suis responsable du compte bancaire de mon enfant mineur

L'expression " gestion en bon père de famille " ne porte jamais aussi bien son nom qu'en matière bancaire. Et surtout lorsqu'il s'agit d'ouvrir et gérer le compte en banque de mon enfant ! En attendant ses 18 ans, c'est en effet moi qui valide toutes les décisions concernant l'évolution de son capital et qui suis garant des éventuels problèmes liés à la détention d'un compte bancaire :

  • chèque en bois,
  • découvert,
  • retrait excessif...

Ma responsabilité est même engagée dès l'instant où je décide d'ouvrir un compte en banque à mon enfant puisque c'est bien souvent moi seul qui choisit quel type de compte je vais lui prendre et combien je vais mettre dessus. Cependant, je peux aussi voir ça sur un plan pédagogique et éducatif en allant avec lui rencontrer le banquier !

Enfin, si le compte bancaire de mon enfant produit des intérêts - c'est le cas du Livret A par exemple - qui sont fiscalisables, je dois les réintégrer dans ma propre déclaration de revenus financiers. Lorsque l'on évoque le cas d'un enfant mineur, il est évidemment rattaché à mon foyer fiscal et ne paye pas d'impôt en son nom propre !

Ouvrir un compte différent en fonction de l'âge

L'ouverture d'un compte bancaire pour enfant se fait selon la même procédure que celle d'un compte bancaire pour adultes. Il est en effet libellé au nom de mon enfant sous ma responsabilité.

Le plus dur n'est donc pas tant de suivre cette procédure que de choisir quel type de compte en banque ouvrir. Si mon enfant à moins de 12 ans, je peux lui ouvrir :

A partir de 12 ans, je peux décider d'ouvrir un livret jeune à mon enfant : le montant à déposer dessus est limité à 1600 euros. Mon fils ou ma fille peut retirer les fonds mais je dois avant donner mon accord. Avant sa majorité, une autre étape doit être franchie aux 16 ans de mon enfant. Cette fois, il a le droit d'obtenir des moyens de paiement (cartes, chèque) dont il peut se servir librement. Je peux quand même être appelé à rendre des comptes sur sa gestion !

Des outils pour ouvrir et gérer au mieux le compte en banque de mon enfant

Pour assumer mes responsabilités de parent d'un enfant qui détient un compte en banque, je peux trouver de l'aide auprès de l'établissement hébergeant ce compte. Ainsi, les cartes de paiement ou de retrait peuvent se voir attribuer des limites hebdomadaires ou mensuelles par exemple : même s'il "oubliait" de me demander l'autorisation, mon enfant ne pourrait pas retirer plus qu'une certaine somme d'argent sur une période donnée, évitant ainsi d'être à découvert.

Même principe avec les cartes à autorisation systématique. Cette fois, je dois valider toutes les transactions réalisées avec la carte. Dernière possibilité : la carte prépayée sur laquelle je place un montant déterminé à l'avance et qui peut éventuellement être rechargé.