Définition

L'introduction en bourse est une opération par laquelle une entreprise diffuse une partie de son capital en actions sur les marchés financiers. Elle soutient ainsi son développement en acceptant de nouveaux investisseurs et diversifie ses sources de financement.

Avant d'officialiser l'opération, l'entreprise en question doit choisir la manière dont ses actifs seront vendus en bourse pour la première fois. Il existe trois principales procédures :

- l'offre à prix ouvert : les investisseurs doivent passer leurs ordres d'achat dans une fourchette de prix fixée par l'entreprise. Une fois le carnet d'ordres plein, le cours d'émission (première cotation) est fixé en fonction des prix proposés. Seuls les ordres dont la limite est supérieure au cours sont exécutés,

- l'offre à prix ferme : les actions sont mises en vente à un prix fixe, déterminé à l'avance. Les ordres ne seront exécutés que partiellement,

- l'offre à prix minimal : un prix minimal de vente est fixé à l'avance. Les ordres dont la limite est supérieure à ce montant sont ensuite répartis en différentes classes de prix, déterminant leur taux d'exécution.

Comment y participer ?

Les investisseurs particuliers ne sont pas toujours autorisés à participer à une introduction en bourse, c'est l'entreprise qui le décide. Si celle-ci le fait, elle doit leur réserver au moins 10% des actions émises. Il me suffit ensuite de passer un simple ordre d'achat auprès de mon courtier.

Il y a toutefois de fortes chances que celui-ci ne soit pas exécuté entièrement. Lors d'une introduction en bourse, il peut en effet y avoir plus de souscripteurs que d'actions émises. Afin que tous les ordres soient exécutés, l'Autorité des marchés financiers a mis en place le principe du taux de service. Il détermine la proportion d'exécution de tous les ordres. Par exemple, un taux de service de 20% signifie que je ne recevrais qu'une action pour 5 demandées.

Je devrais donc demander beaucoup plus d'actions que je n'en souhaite réellement pour en obtenir un nombre suffisant. Je dois toutefois posséder assez d'argent sur mon compte-titres au cas où mon ordre serait entièrement exécuté. Dans le cas contraire, mon courtier ne transmettra pas ma demande.

Le cas de l'augmentation de capital

L'augmentation du capital est similaire à l'introduction en bourse, à ceci près que l'entreprise émettrice est déjà cotée en bourse. Celle-ci émet de nouvelles actions pour diminuer ses dettes ou financer de nouveaux investissements, par exemple. La procédure est en tous points identique. Ceci dit, si je possède déjà des actifs de cette entreprise, je bénéficie d'un droit préférentiel de souscription lors de l'opération. Je suis alors assuré de l'exécution entière de mon ordre.