En vue de ma retraite, je ne me contente pas d'épargner ! Voici ce qu'il peut être utile de faire :

Retraite : les documents justificatifs

"Ne rien perdre, tout garder", telle est ma devise ! Je mets de côté les documents indispensables au calcul de ma retraite : relevé de situation individuel, relevés de carrière, fiches de paie, attestations Pôle emploi, contrats de travail,...

Pour rappel : je reçois normalement, tous les 5 ans, un relevé de situation individuelle qui est une synthèse complète de ma vie professionnelle.

Des revenus complémentaires pour préparer ma retraite

Avec une assurance en cas de vie (à ne pas confondre avec l'assurance en cas de décès, ces deux types de contrats étant généralement appelés "assurance-vie"), je me constitue un capital petit à petit, moyennant un versement mensuel.

Ce capital me sera délivré, si je suis encore vivant, au terme du contrat prévu (après, donc, un certain nombre d'années). Je peux aussi choisir qu'il soit transformé en rente viagère à la fin du contrat.

Le Plan Epargne Retraite Populaire

Et pourquoi pas le Plan Epargne Retraite Populaire (Perp) ? Avec ce plan d'épargne, je verse des primes tout au long de ma vie active. Le capital constitué est précisément débloqué lorsque je deviens retraité, et uniquement sous la forme de rente. En plus, ce contrat présente des avantages fiscaux : les cotisations versées sur un Perp sont déductibles de mes revenus !

Le Plan d'épargne pour la retraite collectif

Le Perco, quant à lui, est un plan d'épargne entreprise, qui concerne les salariés (ou les chefs de petites entreprises). Avec lui, je constitue un capital ou bien une rente qui me sera délivré au moment où je quitterai la vie active.

Ici aussi, il existe des avantages fiscaux : le capital versé à la retraite n'est pas imposé, et la rente n'est imposée que partiellement.

L'épargne Retraite Entreprise

Enfin, dernier plan d'épargne qui m'aide à préparer ma retraite : le Pere (Plan d'Epargne Retraite Entreprise). Il s'agit d'un contrat de retraite supplémentaire, auquel je suis obligé d'adhérer en tant que salarié d'une entreprise qui le propose. Les versements sont effectués par l'entreprise sous forme de pourcentage du salaire, mais je peux aussi effectuer des versements complémentaires.