Obsèques : à quels frais m'attendre ?

Achat du cercueil, organisation de la cérémonie de funérailles, transport du défunt, puis inhumation ou crémation... Les frais que couvrent les obsèques sont multiples, et atteignent aisément plusieurs milliers d'euros. D'après une enquête d'octobre 2014 réalisée par l'UFC-Que Choisir (une association de défense des consommateurs), les Français dépensent en moyenne 3 350 euros pour leurs obsèques (hors caveau et concession).

D'après cette enquête, les tarifs proposés par les entreprises de pompes funèbres sont très variables : le prix des soins de conservation du défunt, par exemple, peut varier de 1 à 10 d'une société à l'autre !

Si je prends en charge moi-même l'organisation et le financement de mes obsèques (à travers un contrat d'assurance obsèques), il me faut donc comparer avec soin les offres des différents prestataires.

A noter : depuis quelques années, des entreprises de pompes funèbres proposent des services d'obsèques "low cost", limités au strict minimum et peu chers.

L'assurance obsèques : la manière la plus sûre d'organiser mes funérailles

Le contrat d'assurance obsèques est l'option la plus complète et précise pour l'organisation des obsèques. Grâce à lui :

  • J'assure à ma famille de ne rien avoir à payer pour mes funérailles,
  • Je décide moi-même à l'avance de la manière dont celles-ci seront organisées (si cela est prévu par le contrat).

Le principe de l'assurance obsèques est simple : je constitue un capital (en une seule fois ou par versements réguliers), qui sera versé à une personne ou à une entreprise de pompes funèbres de mon choix à mon décès. Ce proche ou cette société est chargé de payer et organiser mes obsèques, selon mes indications.

A noter : si je choisis de désigner un proche, je dois avoir une totale confiance en lui : légalement, rien ne l'empêche de s'acheter une voiture ou de partir en voyage avec l'argent qu'il reçoit après ma mort...

Si je n'ai pas de contrat d'assurance obsèques

Si je n'ai aucun contrat d'assurance obsèques, l'organisation de mes funérailles incombera à mes proches. Ceux-ci, toutefois, pourront être aidés financièrement :

  • L'argent présent sur mon compte bancaire : mes proches peuvent confier à une entreprise de pompes funèbres jusqu'à 5 000 euros présents sur mon compte après mon décès,
  • L'argent que j'ai accumulé sur mon mon assurance en cas de décès : après ma mort, le capital de mon assurance-vie est versé à un ou plusieurs bénéficiaires que j'ai désignés (ceux-ci n'ont toutefois pas d'obligation de consacrer cet argent à mes obsèques),
  • Ma mutuelle : certaines mutuelles proposent la prise en charge des obsèques, partielle ou totale, contre le paiement d'un forfait ou la constitution d'un capital,
  • La Caisse nationale d'assurance vieillesse (CNAV) : de même, celle-ci peut s'occuper du financement des funérailles, sous certaines conditions,
  • La Sécurité sociale : si je décède alors que je n'étais pas retraité, la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) peut verser à mes proches un capital décès, dont le montant est égal à l'équivalent de 3 fois mon dernier salaire mensuel (si je travaillais dans le privé) ou mon dernier salaire annuel (si j'étais fonctionnaire).