L'entretien individuel annuel est un rendez-vous instauré dans la plupart des grandes entreprises. La plupart du temps, il a lieu en fin d'année. C'est une pratique courante, bien que le Code du travail n'impose à aucune société son application systématique. Si beaucoup choisissent de l'appliquer aux salariés de leur entreprise, c'est qu'il permet de faire un bilan de l'année écoulée mais aussi de préparer l'année qui s'annonce. Généralement, cet entretien doit aborder trois points importants : l'analyse de vos objectifs, un point sur vos compétences et votre avenir professionnel au sein de l'entreprise. Le plus souvent, la date de l'entretien me sera communiquée au moins 15 jours avant, pour que je puisse m'y préparer. Comme un entretien d'embauche, je devrais ainsi, au préalable, avoir réfléchi et posé sur papier tout ce que j'aurai à dire afin d'avoir les idées claires le jour J. Voici quelques recommandations pour préparer son entretien annuel de fin d'année.

Bilan des objectifs de l'année écoulée

Je dois, tout d'abord, faire un point sur le poste que j'occupe et les objectifs à atteindre qu'on m'avait donné au départ. Il faudra savoir lister et analyser ses résultats.

  • Pour les objectifs atteints ou même dépassés, je n'aurai pas grand-chose à me reprocher. Je devrai mettre en avant, par exemple, tel contrat décroché à telle date, tel montant sur tel dossier...La seule question que je pourrai me poser est : comment améliorer davantage mon travail si cela est possible ?
  • Pour les objectifs non atteints, il faudra tout d'abord admettre ses erreurs puis essayer de trouver les raisons pour lesquelles je n'ai pas réussi à atteindre mes objectifs. Les questions que je peux me poser pour préparer l'entretien : Quelles sont les raisons de ces objectifs non atteints ? Sont-ils dû à des freins, dysfonctionnements ou événements inattendus ? Comment faire pour les atteindre ?

Analyse de mes compétences

La deuxième partie de ma préparation à l'entretien individuel de fin d'année doit se focaliser sur mes compétences. Je dois savoir analyser mes points forts et mes faiblesses. Par exemple, si je suis à l'aise dans tel domaine ou avec tel outil, je dois le noter pour permettre à mon supérieur de mieux me connaître et de cerner les tâches qui me réussissent et qu'il pourra me confier à l'avenir. A l'inverse, il faudra également savoir déceler quels sont mes points faibles ou points d'amélioration. Il se peut que certaines tâches au travail me posent problème ou que je les réalise plus lentement que les autres. Dans ce cas, je ne dois pas hésiter à en parler lors de l'entretien afin de trouver une solution pour progresser. Pour faire la liste de mes compétences, je peux me poser plusieurs questions :

  • Quelles sont les compétences les plus importantes dans la maîtrise de mon poste (autonomie, organisation, adaptation...) ?
  • Mes compétences sont-elles adaptées et suffisantes pour assumer mes responsabilités au travail ?
  • Quelles sont mes compétences peu exploitées aujourd'hui ?

Avenir professionnel

Dans une dernière partie pour la préparation de mon entretien, je devrais me concentrer sur une éventuelle formation que je souhaite suivre dans la cadre de ma montée en compétence. Une fois que j'aurai défini par écrit les domaines dans lesquels je souhaite améliorer mon savoir-faire, je pourrai suggérer l'idée de suivre une formation. C'est également dans cette partie que je pourrai faire le point sur mon projet professionnel et d'une potentielle évolution. En parler durant cet entretien me permettra de savoir si cette intention est réalisable. Pour préparer ma demande, je devrai tout d'abord dresser un bilan et répondre à quelques interrogations telles que :

  • Depuis combien de temps suis-je en poste ?
  • Quelle est ma vision de mon poste dans l'entreprise dans les mois et années à venir ?
  • Quelles sont mes possibilités d'évolution au sein de mon entreprise et quels types de poste m'attirent le plus ?

Pour réussir son entretien annuel de fin d'année, il faudra éviter certains écueils. Par exemple, je dois retenir que ce rendez-vous n'est pas le lieu pour régler mes comptes. Cet entretien doit être abordé de manière positive. Il faudra proscrire les remarques ou critiques envers la direction ou le management des supérieurs. De plus, je ne dois pas non plus avoir de grosses attentes concernant mes demandes personnelles, comme par exemple les augmentations de salaire.