Protéger ses données numériques n'est pas une mince affaire. Alors que les vacances d'été approchent, mieux vaut prévoir mon séjour à l'avance, afin de ne pas me retrouver démuni si je me trouve dans un pays lointain, où Internet n'est pas forcément accessible.

Avant de partir en vacances

D'abord, je peux sauvegarder mes données sur un disque dur, une clé USB ou un CD, afin de retrouver mes fichiers si je venais à perdre mon téléphone portable, ou ma tablette en vacances.

Je peux aussi ajouter un mot de passe ou un schéma de déblocage à mes appareils mobiles, histoire de ne pas les laisser à la portée de n'importe quel inconnu.

Je note le numéro IMEI de mon téléphone mobile, afin de pouvoir le bloquer à distance si je me le fais voler.

Je signifie à mes amis et ma famille où je pars et quand je reviens : ainsi, si un escroc hacke mon adresse mail, demandant par exemple un transfert d'argent sur un compte, ils sauront à quoi s'en tenir.

Je peux aussi installer un logiciel de suppression de données à distance, ainsi que de géolocalisation. En cas de vol, je pourrai ainsi empêcher qu'un individu s'empare de mes données personnelles.

Et, c'est évident : je n'avertis pas que je pars en vacances sur les réseaux sociaux. Cela évite les cambriolages et le vol des données par la même occasion.

Pendant le voyage

Une fois que je suis parti, je dois rester vigilant. Par exemple, quand je navigue dans des cybercafés, ou sur des ordinateurs publics, je prends soin de surfer sur une session privée uniquement.

Même précaution : sur un ordinateur public, je n'enregistre aucun de mes mots de passe, même si le site me le propose. Sur mes applications mobiles, je fais aussi attention que tous mes mots de passe ne soient pas préenregistrés. En cas de vol, je pourrai rebondir plus facilement.

Si, malgré tout ça, je pense que ma boîte mail a été piratée, je récupère rapidement mon mot de passe grâce aux codes secrets que j'ai enregistrés à son ouverture, et je le change dans la foulée. En cas de perte de mon téléphone portable, je le signale rapidement à mon opérateur, et je tente de géolocaliser mon appareil et de le bloquer à distance.

A mon retour de vacances

Une fois rentré, ce n'est pas terminé. J'enregistre mes photos de vacances sur une clé USB, un CD ou un disque dur, que je range dans un endroit sûr.

Je ne partage pas mes photos de vacances avec le monde entier, et les réserve à mes proches. Pour finir, une petite vérification de mon compte bancaire s'impose. Juste au cas où.