De la lumière, encore de la lumière, toujours de la lumière

Comme celles du jardin, une plante d'intérieur a besoin de lumière pour survivre. Au printemps et en été, il suffit de les placer à proximité d'une fenêtre orientée vers l'est. En hiver, elles ont besoin d'être orientées vers le sud pour capter le peu de soleil disponible. Par ailleurs, vous devez les disposer le plus près possible de l'ouverture pour un éclairage maximal.

Si vous n'avez pas de fenêtre au sud ou si vous ne pouvez pas bouger vos plantes, il vous reste l'option de l'éclairage artificiel. Vous pouvez utiliser une lampe horticole (entre 10 et 20 euros l'ampoule) ou un tube fluorescent (environ 5 euros). Évitez les halogènes, ils risqueraient de brûler vos végétaux. Les ampoules à filament, elles, ne dégagent pas suffisamment de lumière.

De la chaleur, aussi

La lumière c'est bien beau, mais les plantes ont aussi besoin de chaleur (mais pas trop). Vos végétaux d'intérieur ne doivent pas être trop près d'un radiateur ou d'une cheminée, dont la chaleur est trop forte et irrégulière. Vous avez besoin d'un lieu sans courant d'air et à température relativement constante (entre 18 et 20 degrés).

Surtout, faites attention à ce que vos plantes ne subissent pas un changement de conditions trop brutal, elles risqueraient de ne pas le supporter.

Et l'eau alors ?

Avec tout ce chauffage, les végétaux ont tendance à perdre leur eau. Pour qu'elles ne se dessèchent pas, placez les pots sur un lit de gravier ou de billes d'argile humides. L'évaporation naturelle conservera l'humidité de la terre.

Vous pouvez également les réunir toutes dans une petite pièce fermée. Un microclimat s'y créera alors, dans lequel l'eau évaporée d'une plante profitera aux autres. Enfin, vous pouvez vaporiser régulièrement leurs fleurs grâce à un atomiseur.

Découvrez 10 objets pour connecter votre jardin !