La carte bancaire, un concentré de technologies et de métiers

C'est presque le monde de l'infiniment petit. Sur un rectangle épais de seulement quelques millimètres, les fabricants de carte bancaire intègrent de multiples composants. Il y a d'abord des plaques de silicium qui accueillent les puces électroniques sur lesquelles sont enregistrés les logiciels.

Des développeurs créent ces fichiers. Lorsque je paye et que la mention "Veuillez patienter, nous interrogeons votre banque" apparaît, c'est grâce à eux ! Même chose pour l'encodage de mon code bancaire qui me permet de retirer des billets dans un DAB et de payer mes achats en magasin.

Voilà pour la face cachée des logiciels. La partie visible est le petit carré doré qui est présent sur le côté de ma carte bancaire. Cette puce cache un processeur qui gère notamment l'authentification du porteur de la carte par code secret.

Après les logiciels, les industriels du PVC se chargent de découper les rectangles de plastique à assembler avec les puces. Enfin, ce sont les banques qui interviennent : ce sont elles qui connaissent les informations à intégrer dans la carte bancaire, notamment le numéro qui sert à l'opposition et la date d'expiration qui intervient notamment si je veux résilier ma carte.

Le numéro, élément-clé de la carte bancaire

Je veux faire opposition à ma carte bleue ou réaliser un achat en ligne, je dois donner mon numéro de carte bancaire. Il se compose de 16 chiffres, en relief, sur le recto de toute carte. La série de quatre groupes de quatre chiffres est au-dessus de la date d'expiration et de mon nom.

Les seize numéros de ma carte bancaire ne doivent rien au hasard. Les six premiers chiffres permettent de savoir d'où vient la carte, qui l'a fabriquée. Il existe trois entreprises majeures sur ce créneau : Visa, Mastercard et American Express. Du septième au treizième numéro, un terminal de paiement saura qui possède la carte. Ces chiffres correspondent au numéro de compte du propriétaire de la carte. Enfin, le dernier chiffre permet de vérifier la validité de ma carte et de son numéro.

Carte bancaire : ce qu'il faut faire et ce qu'il ne faut pas faire

Lorsque je reçois ma carte bancaire, je dois absolument la signer. Un espace est fait exprès au dos de la carte, près de la bande magnétique.

Cette bande noire est un autre élément-clé du moyen de paiement. Je dois faire attention de ne pas la rayer, au risque de ne pas pouvoir payer certains achats.