Avec la mise en place du prélèvement à la source dès l'année 2018, le mode de paiement et le mode de déclaration de l'impôt sur le revenu va complètement changer. Pour l'heure, je dois régler mes impôts comme pour les années précédentes. Afin d'estimer le montant que je vais devoir payer, je peux faire une simulation en ligne ou bien à l'aide de la bonne vieille méthode du crayon, du papier et de la calculatrice.

Je fais une simulation en ligne

La méthode de la simulation en ligne reste la plus simple pour estimer le montant que je vais devoir verser à l'administration fiscale. Il me suffit pour cela de me rendre sur le site Internet dédié. J'ai accès au modèle simplifié. C'est le plus courant car il concerne la grande majorité des contribuables. Il me permet de :

  • Déclarer des salaires, des pensions, des retraites, des revenus fonciers, des gains de cession de valeurs mobilières, de droits sociaux et de titres assimilés.
  • Déduire les charges les plus courantes telles que les pensions alimentaires, les frais de garde d'enfant, les dons aux associations, etc.

Si en revanche, en plus de cela, je déclare des revenus d'activité commerciale, libérale, agricole, des investissements en outre-mer ou toute autre forme de revenu j'ai plutôt intérêt à opter pour le modèle complet.

Mais avant de me lancer dans la simulation, je dois connaître la totalité de mes revenus pour l'année 2016. Si je suis salarié, je peux avoir cette information sur ma fiche de paie du mois de décembre.

Je fais la simulation moi-même

Je peux également faire directement la simulation à l'aide d'une calculatrice. Encore une fois, je dois connaître le montant exact de tous les revenus que j'ai pu percevoir pour l'année 2016. Il me suffit alors de :

  • Faire la somme de l'ensemble des mes revenus et éventuellement ceux de mon conjoint.
  • Déduire de ce total mes frais professionnels : je peux soit déduire le montant réel ou un montant forfaitaire qui correspond alors à 10 % de l'ensemble de mes salaires perçus.
  • Appliquer au montant obtenu le barème progressif de l'impôt sur le revenu (voir ci-dessous).
  • Déduire mes éventuels crédits d'impôt et réductions auxquels je peux prétendre.

Si mon foyer est composé de plusieurs personnes (conjoint, enfant(s), etc.) je dois alors diviser ce dernier résultat par le nombre de parts fiscales.

Le barème progressif de l'impôt sur le revenu

Le barème progressif de l'impôt sur le revenu s'applique suivant un système de tranches, qui pour l'année 2017 est fixé de la façon suivante :

  • Mes revenus de 0 € à 9 710 € ne sont pas soumis à l'impôt, le taux est de 0 %.
  • De 9 710 € à 26 818 € : j'applique un taux de 14 %.
  • De 26 818 € à 71 898 € : 30 %.
  • De 71 898 € à 152 260 € : 41 %.
  • Plus de 152 260 € : 45 %.