Les tarifs réglementés du gaz appliqués par Engie (ex-GDF Suez) augmentent de 2,6 % au 1er mars 2017, selon une information du Figaro. Ce sont 7 millions de foyers qui seront concernés par cette hausse. Les tarifs appliqués aux particuliers s'étaient déjà alourdis de plus de 5 % au 1er janvier, avant de connaître une modeste baisse (- 0,6 %) en février.

Comment les tarifs sont-ils calculés ?

Cette hausse s'explique en partie par l'appréciation des cours du pétrole, sur lesquels les tarifs du gaz sont indexés. Le prix du baril est en effet reparti à la hausse depuis plusieurs semaines.

Pourquoi une telle hausse ?

L'augmentation du cours s'explique par l'accord pétrolier conclu en décembre 2016 entre pays membres et hors Opep. Celui-ci prévoit une baisse des extractions de pétrole par les pays producteurs.

Depuis l'ouverture à la concurrence du marché de l'énergie, les consommateurs Français abonnés au gaz peuvent choisir entre les tarifs réglementés d'Engie et les prix de marché proposés par l'ensemble des acteurs du secteur du gaz (Engie, mais aussi Direct Energie, EDF, Eni ou Lampiris par exemple).

À noter que les abonnements des ménages ne sont soumis à aucun engagement. Chacun est libre de souscrire à une offre de marché dès qu'il le souhaite, sans délai et sans frais supplémentaire.