Première modification : la création de la fiche synthétique

Si j'habite dans un immeuble de plus de 200 lots, mon syndic doit tenir à ma disposition un nouveau document, appelé la fiche synthétique. Celle-ci liste les principales données financières et techniques concernant l'immeuble : adresse de l'immeuble, numéro d'immatriculation du syndicat de copropriétaires et date d'établissement du règlement de copropriété.

Deuxième modification : l'alimentation du fonds de travaux

À partir de cette année, tous les copropriétaires doivent alimenter un fonds de réserve pour travaux. Celui-ci a vocation à permettre d'étaler les coûts dans le temps. Cela signifie que je devrai verser une cotisation annuelle obligatoire. Si ma copropriété se situe dans un immeuble neuf, il est possible de reporter la création de ce fonds après une période de cinq ans.

Troisième modification : le diagnostic technique global

Comme tous les autres copropriétaires, je suis tenu de me prononcer sur ma volonté de réaliser un diagnostic technique global (DTG). Celui-ci vise à déterminer la situation de mon immeuble. Ce diagnostic établit notamment une évaluation de la liste des travaux nécessaires au cours des dix prochaines années, ainsi que leur coût. Il permet également de dresser un diagnostic de performance énergétique, ou encore une analyse des améliorations possibles concernant la gestion technique de l'immeuble.