Dividendes : pourquoi certaines entreprises en versent et d'autres non ?

Lundi 11 Janvier 2016

 L'assemblée générale des actionnaires décide du montant du dividende.

L'assemblée générale des actionnaires décide du montant du dividende.

Les entreprises cotées en bourse peuvent verser un dividende à leurs actionnaires, mais toutes ne le font pas. Quelles sont les règles de versement d'un dividende ? De quelle manière une entreprise peut-elle verser ses dividendes ?

Les règles de versement

Le dividende est la part des bénéfices qu'une entreprise verse à tous ses actionnaires. Son versement est décidé chaque année par l'assemblée générale des actionnaires en fonction des résultats de l'année fiscale précédente. Le montant est le même pour chaque action.

Le versement de dividendes est régi par la loi et les statuts de l'entreprise. Ainsi, elle ne peut pas en distribuer si elle est déficitaire. Par ailleurs, le bénéfice doit être prioritairement réinvesti dans de nouveaux projets ou bien mis en réserve, ce que l'on appelle les fonds propres. Ces montants sont eux aussi décidés par l'assemblée générale annuelle. Celle-ci peut donc choisir d'affecter l'intégralité de l'argent à l'entreprise sans verser aucun dividende, ou de faire l'inverse, en n'investissant que très peu dans le développement de l'entreprise.

Afin de prendre ces décisions, l'assemblée générale doit se réunir au plus tard six mois après la clôture des comptes de l'entreprise. Le dividende doit ensuite être versé au maximum neuf mois plus tard. Après la distribution, le cours de bourse de l'entreprise baissera du montant du dividende par action, la valeur de la société ayant diminué. Exemple : une action vaut 100 euros le jour J. Au jour J+1, un dividende par action de 2 euros est versé. L'action ne vaut alors plus que 98 euros. Le plus souvent, le cours remonte à son niveau antérieur durant la même journée.

 Le dividende peut être versé en numéraire.

Le dividende peut être versé en numéraire.

Les méthodes de versement

  • L'entreprise peut verser le dividende sous trois formes différentes :
  • en numéraire : les actionnaires reçoivent alors de l'argent sur leur compte courant,
  • en nature : l'entreprise distribue des actions figurant dans son portefeuille, des marchandises ou bien des biens immobiliers. Ce type de versement est rare,
  • sous forme d'actions : l'entreprise transmet la propriété de certaines de ses actions à ses actionnaires. Elle peut pour cela en émettre de nouvelles, ce qui fera baisser leur cours.

Concernant le montant du versement, les entreprises ont recours à deux méthodes :

  • la première consiste à déterminer le pourcentage des bénéfices qui sera distribué aux actionnaires. Celui-ci restera le même, quels que soient les gains de la société,
  • la seconde consiste à verser aux actionnaires non pas un pourcentage des bénéfices, mais un montant fixe. Cela assure un revenu fixe aux actionnaires et permet à l'entreprise de réinvestir plus d'argent dans de nouveaux projets si ses gains sont plus importants que prévus.
Le saviez-vous ?

La fiscalité des dividendes

L’imposition de mes dividendes dépend du compte dans lequel je détiens mes actions. Dans un compte-titres ordinaire, ils sont soumis à l’imposition sur le revenu, moyennant un abattement de 40% calculé par l’administration. Dans un PEA, en revanche, ils sont imposés comme les plus-values : selon l’âge du plan d’épargne.

plus de dossiers

Dossier

Location : mode d'emploi

Dossier

Études supérieures : tout pour bien les préparer

Dossier

Tout savoir sur mon assurance vie

Lifestyle

Moi et mon argent - William Shakespeare, un dramaturge plutôt rusé

Pour ce nouveau numéro de Moi et mon argent, nous avons obtenu une interview vraiment "exclusive" de l'un des plus grands poètes de la culture anglo-saxonne : le dramaturge William Shakespeare.

Journées du Patrimoine 2017 : notre sélection d'événements à ne pas rater

En France, il n'y a rien de tel que les Journées du patrimoine pour se familiariser avec les plus grands lieux historiques du territoire !

Oktoberfest : 5 bières d'exception à ne pas manquer

Du 16 septembre au 3 octobre, c'est la fête de la bière la plus réputée du monde : Oktoberfest. Autrement dit, une belle occasion de déguster les meilleures cuvées de l'année !