Qu'il s'agisse d'un crédit à la consommation ou d'un crédit immobilier, faire une demande de prêt à mon établissement bancaire est une étape importante dans le financement de mes projets. Mais il n'est pas toujours facile de s'y retrouver ! Les offres sont nombreuses, et il n'est pas toujours aisé de les comparer. Heureusement, le TAEG me permet d'y voir plus clair.

Qu'est-ce que le TAEG ?

Les initiales TAEG signifient " taux annuel effectif global ". En clair, ce chiffre intègre tous les frais dont je devrai m'acquitter au titre de mon crédit. Il comprend bien sûr les intérêts bancaires, mais aussi les frais de dossier, les frais de garantie, ou encore le coût des assurances obligatoires. Ces assurances (invalidité, décès...) conditionnent souvent l'obtention d'un prêt, notamment pour l'acquisition d'un bien immobilier. Le TAEG est exprimé en pourcentage annuel de la somme empruntée. Ce chiffre me permet donc d'évaluer le coût total de l'opération avant de m'engager.

Exemple de calcul

Je veux emprunter 10 000 euros pour réaliser des travaux dans mon appartement. Si mon établissement bancaire me propose un TAEG de 4%, je devrai rembourser au total 10 400 euros, soit 10 000 euros de capital et 400 euros d'intérêts et de frais divers. Ces 400 euros incluent l'ensemble des prestations que je devrai verser : pas de mauvaise surprise ! Si un autre établissement me propose un TAEG de 3,5%, je sais que je serai gagnant financièrement avec celui-ci.

Pourquoi c'est important ?

Si je ne dois retenir qu'un seul chiffre lorsque je compare des crédits entre eux, c'est au TAEG que je dois me reporter. En effet, il intègre l'ensemble des éléments tarifaires. C'est l'indicateur clé qui me permet de déterminer le montant exact de mes mensualités à venir. Il me permet donc de comparer de façon sûre et précise toutes les offres en concurrence, contrairement aux autres chiffres souvent mis en avant dans les offres, qui peuvent ne présenter qu'une partie de la réalité. Par exemple, certains établissements communiquent sur un taux d'emprunt faible, qui peut masquer des frais de dossier élevés.

Ce que dit la loi

Le TAEG doit toujours être indiqué sur les offres de crédit, notamment sur les offres publicitaires. Il doit aussi obligatoirement figurer sur mon contrat de crédit.

Par ailleurs, le TAEG ne peut en aucun cas excéder le taux d'usure applicable. Celui-ci est le taux maximum légal pratiqué en France. Le taux d'usure peut changer en fonction du montant emprunté, de la durée d'emprunt et du type de prêt.