L'intéressement est facultatif

L'intéressement est un dispositif qui a pour objectif de faire participer l'ensemble des salariés aux performances de leur entreprise. Cependant, contrairement à la participation, qui est obligatoire pour les sociétés de plus de cinquante salariés, l'intéressement est facultatif : rien n'oblige mon entreprise à la mettre en place.

Lorsqu'il existe, l'intéressement est défini par un accord qui doit préciser toutes les conditions qui permettent de bénéficier du versement d'une prime. Cet accord, conclu pour trois ans, doit être négocié avec les délégués syndicaux et le comité d'entreprise. L'obtention d'une prime d'intéressement peut être conditionné à des résultats financiers ou comptables, ou à l'atteinte d'objectifs, qui doivent être précisés dans cet accord. Dans tous les cas, les éléments pris en compte pour le calcul de la prime doivent être mesurables objectivement.

Plusieurs formules existent pour répartir l'intéressement entre les salariés. Certaines entreprises décident de verser la même somme à tous les salariés, d'autres préfèrent calculer le montant de la prime en fonction de leur salaire, ou de leur temps de présence. Il est en revanche illégal de calculer l'intéressement sur l'ancienneté, le rendement, la qualification ou la situation familiale.

Percevoir l'argent tout de suite ? Oui, mais...

Lorsque je reçois ma prime d'intéressement, je peux choisir d'en percevoir le montant immédiatement, ou de l'investir dans un plan d'épargne salariale. Recevoir du cash tout de suite peut être tentant, mais attention aux conséquences. Cet argent sera alors intégré à mon revenu net imposable, et donc soumis à l'impôt sur le revenu. Il peut aussi me faire franchir des seuils qui pourraient me priver de certaines prestations sociales versées sous conditions de ressources, comme l'allocation de rentrée scolaire par exemple.

Il est en général plus intéressant de réinvestir cet argent dans mon épargne salariale. En effet, si je fais le choix de placer cet argent sur mon PEE (Plan d'épargne entreprise) ou sur mon PERCO (Plan d'épargne pour la retraite collectif), la somme échappe à l'impôt sur le revenu. A noter que les fonds seront bloqués pendant cinq ans s'ils sont placés sur un PEE, ou jusqu'au moment de ma retraite sur un PERCO.