Est-ce que je cotise pour la retraite lorsque je ne travaille pas ?

Lundi 12 Octobre 2015

Oui, je peux cotiser lorsque je ne travaille pas. Mais durant certaines périodes uniquement, comme les congés maternité ou les congés maladie.
Oui, je peux cotiser lorsque je ne travaille pas. Mais durant certaines périodes uniquement, comme les congés maternité ou les congés maladie.
Lorsque j'atteins l'âge légal de départ à la retraite, je peux bénéficier d'une retraite à taux plein, à condition d'avoir "validé" suffisamment de trimestres de cotisation. Ceux-ci se valident en travaillant... mais pas seulement ! Congé maladie, période d'invalidité ou congé maternité : voici les périodes non-travail

Les congés maladie

Je valide un trimestre de cotisation pour chaque période de 60 jours consécutifs durant laquelle j'ai perçu des indemnités journalières pour maladie. Je ne peux pas valider plus de 4 trimestres de cotisation par année civile de cette manière.

Les arrêts dus à des accidents du travail

Comme pour les congés maladie, je valide un trimestre de cotisation pour chaque période de 60 jours durant laquelle j'ai touché des indemnités pour incapacité temporaire due à un accident du travail (dans la limite de quatre trimestres par année civile).

En cas d'accident du travail ayant entraîné une incapacité permanente supérieure ou égale à 66%, je valide un trimestre pour chaque période de trois mois durant laquelle j'ai perçu trois rentes mensuelles d'incapacité permanente.

Les périodes d'invalidité

En cas d'invalidité, je valide tout simplement un trimestre pour chaque trimestre civil durant lequel j'ai perçu une pension d'invalidité. Les trimestres civils sont : janvier-mars, avril-juin, juillet-septembre et octobre-décembre.

Les congés maternité

Les congés maternité permettent de valider des trimestres, selon les règles suivantes :

  • si mon enfant est né avant 2014 : je valide un trimestre durant le trimestre civil au cours duquel a eu lieu l'accouchement,
  • si mon enfant est né en 2014 ou après : je valide un trimestre pour chaque période de 90 jours durant laquelle j'ai touché des indemnités pour maternité.

Le service militaire

Je fais partie d'une génération qui a connu le service militaire ? Je valide un trimestre pour chaque période de 90 jours de service.

Les périodes de sport de haut niveau

Chaque période de 90 jours durant laquelle j'ai été inscrit sur la liste des sportifs de haut niveau me donne droit à un trimestre de cotisation.

 Les règles de validation des trimestres de congé maternité varient en fonction de l'année de naissance de l'enfant.

Les règles de validation des trimestres de congé maternité varient en fonction de l'année de naissance de l'enfant.

Les congés de reclassement

Je valide un trimestre pour chaque période de 50 jours durant laquelle j'ai perçu des indemnités de congé de reclassement (dans la limite de quatre trimestres validés par an).

Le congé de reclassement m'est obligatoirement proposé en cas de licenciement pour motif économique par une entreprise d'au moins 1 000 salariés. Ce congé, de durée variable, s'accompagne de formations et d'aides à la recherche d'emploi gratuites.

Les périodes de chômage indemnisées

Les périodes de chômage indemnisées et non volontaires peuvent être cotisées :

  • avant 1980 : chaque période de 50 jours durant laquelle l'assurance chômage m'a versé des allocations est considérée comme un trimestre de cotisation – dans la limite de quatre trimestres de cotisation par an,
  • à partir de 1980 : je valide un trimestre pour chaque période de 50 jours durant laquelle j'ai perçu au moins une fois l'allocation de chômage (ARE), l'ATA, l'ASS, l'AER ou une allocation versée par une entreprise dans le cadre d'une convention de conversion (dans la limite de quatre trimestres par an).

Les périodes de chômage non indemnisées peuvent aussi être cotisées, sous certaines conditions.

Le saviez-vous ?

Mes trimestres d’études peuvent devenir des trimestres cotisés !

Le dispositif "versement pour la retraite"ou "rachat Fillon" me permet de changer des trimestres d’études en trimestres cotisés, en échange d’un versement à ma caisse de retraite.

plus de dossiers

Dossier

Études supérieures : tout pour bien les préparer

Dossier

Tout savoir sur mon assurance vie

Dossier

Epargne : où placer mon argent ?

Lifestyle

5 bourses d'études insolites qu'on n'est pas près de voir en France

Pour poursuivre mes études supérieures, une bourse est souvent la bienvenue. Si, en France, il n'en existe que de très basiques (par exemple la bourse au mérite, ou la bourse en fonction du revenu...

L, S ou ES : comment choisir son bac ?

A la fin de l'année de seconde, je suis face à un choix cornélien : dois-je m'engager dans une filière scientifique ? Économique ou littéraire ? Voici quelques clés pour m'aider à faire le bon...

Heure d'été : pourquoi change-t-on d'heure ?

Dimanche 26 mars, à 3 heures du matin, j'avancerai mon horloge d'une heure et perdrai ainsi une heure de sommeil, comme chaque année. S'il s'agit aujourd'hui d'un geste que je connais bien, suis-je...