Etudier au Japon : c'est possible !

Lundi 13 Juin 2016

 Les études au Japon coûtent plus cher qu'en France, mais beaucoup moins qu'en Amérique.

Les études au Japon coûtent plus cher qu'en France, mais beaucoup moins qu'en Amérique.

En dépit d'une très forte popularité dans l'Hexagone, le Japon attire relativement peu d'étudiants français chaque année (moins de 1 000). Pourtant, partir étudier au pays du Soleil-Levant n'est ni très compliqué, ni hors de prix. La preuve :
?
Advertisement

Partir au Japon dans le cadre d'un échange universitaire

Un certain nombre d'universités et de grandes écoles françaises ont mis en place des partenariats avec leurs homologues japonaises. En partant au Japon dans le cadre d'un programme d'échange, je paie uniquement les frais de scolarité de mon école française... mais je n'obtiens aucun diplôme japonais à la fin de l'année.

Boursier, je peux postuler à "l'aide à la mobilité internationale" (400 euros mensuels), proposée par le ministère de l'Education Nationale.

Etudier au Japon sans échange : quels frais de scolarité ?

S'ils sont moins élevés qu'aux Etats-Unis ou en Australie, les frais de scolarité dans les universités publiques et privées japonaises restent globalement plus importants qu'en France.

Ces frais varient selon les universités et les cursus – les universités publiques ayant tendance à être moins chères que les écoles privées. En moyenne, je dois compter entre 3 000 et 8 000 euros pour une année d'étude, en "Bachelor's degree" (les quatre premières années après le bac) ou en "Master's degree" (les deux années suivantes).

Postuler à un cursus : les formalités

Bonne nouvelle : je n'ai pas besoin de maîtriser la langue japonaise pour suivre des études au Japon ! De nombreuses universités proposent en effet des cursus entièrement en anglais.

Afin d'intégrer une université nippone, je postule directement sur le site de celle-ci, en m'y prenant longtemps en avance (je consulte les dates d'inscription). Attention : au Japon, les années universitaires ne s'étalent pas de septembre à juin, mais d'avril à février (avec un mois de vacances en été et plusieurs semaines de vacances en février-mars).

En tant que candidat étranger, je dois passer un test appelé EJU ("Examination for Japanese University"), composé notamment d'épreuves de culture générale et de langue – anglais ou japonais, selon mon cursus. Je prends également soin de traduire en anglais mes anciens relevés de notes français.

 De nombreuses bourses permettent de réduire le coût des études au Japon.

De nombreuses bourses permettent de réduire le coût des études au Japon.

Les bourses pour étudiants français au Japon

Etudiant hors échange, je peux postuler à diverses bourses, parmi lesquelles:

  • la bourse "Jasso", accordée chaque année par l'Etat japonais à 11 000 étudiants étrangers sélectionnés sur dossier,
  • les bourses "d'étude et de recherche" et de "langue et civilisation japonaises", plus ciblées, également accordées par le gouvernement japonais,
  • la bourse "ANDès" (pour les doctorants), proposée par le gouvernement français.

En programme d'échange ou tout seul : je demande un visa

Pour étudier plus de trois mois au Japon, il est nécessaire de demander un visa étudiant, auprès de l'ambassade du Japon à Paris ou de l'un des consulats du Japon en France. Je m'y prends au moins six mois à l'avance.

À noter : pour effectuer un travail au Japon avec mon visa étudiant, je dois demander une dérogation à l'ambassade de France.

Le saviez-vous ?

Japon : quelles sont les meilleures universités ?

Le célèbre classement de Shanghai des universités du monde place, en 2015, quatre établissements japonais dans son top 100 : l’université de Tokyo (21e), l’université de Kyoto (26e), l’université de Nagoya (26e) et l’université d’Osaka (85e) – toutes des universités publiques.

plus de dossiers

Dossier

Études supérieures : tout pour bien les préparer

Dossier

Tout savoir sur mon assurance vie

Dossier

Epargne : où placer mon argent ?

Lifestyle

Quel budget prévoir quand on part en festival ?

L'été arrive, et la saison des festivals bat son plein ! Avec sa famille, ou entre amis, il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets.

Pourra-t-on bientôt capter la 4G dans le métro ?

Il est grand temps de se faciliter la vie dans les transports en commun. La RATP maintient le cap sur cet objectif, et modernise son service en s'aidant des nouvelles technologies.

Les Hello Runners courent en 2017 contre le cancer

La communauté Hello Run se mobilise à nouveau cette année à l'occasion d'une initiative sportive et solidaire, dans laquelle chaque kilomètre parcouru est transformé en argent reversé à une...